Accueil > Vivre à Marcoussis > Développement durable

Le développement durable

Contenu de la page : Le développement durable

Le développement durable est un mode de développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. Cette définition apparait en 1987 dans un rapport de la commission des Nations-Unies sur l’environnement et le développement. Ce nouveau mode de développement nécessite une prise de conscience collective et appelle un changement de comportement de chacun. Entreprises, pouvoirs publics et société civile doivent travailler ensemble à la réconciliation de l’économie, de l’environnement et du social, trois mondes qui se sont longtemps ignorés, parce qu’il n’y aura pas de développement possible s’il n’est pas économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement tolérable.

Les 3 piliers du développement durable
Les 3 piliers du développement durable
jpg - 40.4 ko

Cohésion sociale

C’est la capacité de notre société à assurer le bien-être de tous ses citoyens. Ce bien-être se traduit par la possibilité pour tout un chacun, d’accéder, quel que soit son niveau de vie, aux besoins essentiels : alimentation, logement, santé, accès égal au travail, sécurité, éducation, droits de l’homme, culture et patrimoine, etc. 
Parmi les principaux enjeux sociaux, on identifie : la lutte contre l’exclusion et les discriminations, le respect et la protection des plus faibles, l’accès aux droits sociaux pour tous, la solidarité, la contribution au bien-être de tous…

Economie responsable

Il s’agit de concilier performance économique et principes éthiques, tels que la protection de l’environnement et la préservation du lien social. Selon ce système, le prix des biens et services doit refléter le coût environnemental et social de l’ensemble de leur cycle de vie, c’est-à-dire de l’extraction des ressources à la valorisation, en tenant compte de la fabrication, de la distribution et de l’utilisation.

Les enjeux d’une économie responsable sont nombreux : développer des pratiques commerciales innovantes et éthiques pour mieux répartir les bénéfices et les richesses (commerce équitable, microcrédit, micro-don), intégrer le coût social et environnemental dans le prix des produits, chercher à développer le tissu économique local, faire appel à des méthodes alternatives (économie circulaire : réduire, récupérer, recycler, réparer au lieu de produire, économie de la fonctionnalité : payer pour l’usage d’un bien au lieu du bien lui-même : auto-partage, habitat collectif…, économie du partage : mutualisation des ressources (compétences, temps, argent, biens) à travers des échanges entre particuliers (partage, troc, échange, location) et des nouveaux styles de vie collaboratifs (crowdfunding, coworking, colunching ...)

Préservation de l’environnement

Les ressources naturelles ne sont pas infinies. La faune, la flore, l’eau, l’air et les sols, indispensables à notre survie, se dégradent. Ce constat de rareté et de finitude des ressources naturelles se traduit par la nécessité de protéger ces grands équilibres écologiques pour préserver nos sociétés et la vie sur terre. 
Parmi les principaux enjeux environnementaux, on identifie : la préservation des ressources naturelles, la protection de la biodiversité, la lutte contre le changement climatique (réduction d’émission des gaz à effet de serre), gestion et valorisation des déchets…

Adresses utiles

Agenda 21

Télécharger la Vcard