Le soleil brille à Marcoussis

Contenu de la page : Le soleil brille à Marcoussis

Un ambitieux projet va voir le jour sur les 46 hectares des Arrachis. Né de la volonté de la municipalité de développer sur le territoire communal des projets innovants et s’inscrivants aussi dans l’histoire de Marcoussis : l’installation d’une ferme solaire répond à ces exigences.

Ferme solaire

Terres agricoles jusqu’au milieu des années 80, les 46 hectares (aujourd’hui propriété communale) des Arrachis ont ensuite servi à accueillir des remblais lors des travaux de réalisations de la Ligne à grande vitesse Atlantique. A la fin du chantier, après l’évacuation des matériaux, le terrain ne pouvait retrouver sa vocation agricole initiale en raison de la nature des matériaux inertes précédemment stockés. Ce n’est qu’en 1999 que le site est rouvert au public suite aux aménagements paysagers (création de buttes, étangs et chemins).

Presque 20 ans plus tard, il était important de trouver une nouvelle vocation à ces terrains excentrés. La commune s’est donc rapprochée du Sigeif (Syndicat intercommunal pour le gaz et l’électricité en Ile-de-France qui regroupe 185 communes), de la Compagnie du Soleil (groupe Engie) et de la Communauté Paris-Saclay afin d’élaborer avec eux un projet de ferme solaire. Après plusieurs études techniques et environnementales, le projet d’installation de 62 900 panneaux solaires, qui vue du ciel n’auront qu’une emprise d’environ 14 hectares, a vu le jour. La puissance que produiront ces panneaux (17 MWc dans un premier temps puis 24 MWc) positionne le projet comme le plus grand de ce type dans la région. L’électricité produite couvrira la consommation énergique d’environ 11 400 habitants alors que Marcoussis en compte 8 200.

Comment fonctionne une ferme solaire ?

Centrale solaire

Cette technologie vise à transformer directement en électricité le rayonnement solaire grâce à des cellules photovoltaïques. Ces dernières, exposées à la lumière, absorbent l’énergie des photons. Ceux-ci mettent en mouvement des électrons qui sont happés par un champ électrique interne. Les électrons collectés à la surface de la cellule génèrent un courant électrique continu.
La tension de sortie d’une cellule photovoltaïque est faible (de l’ordre de 0,6 V). C’est pourquoi les cellules sont connectées en série, puis encapsulées entre une plaque de verre à l’avant et un autre matériau étanche à l’humidité à l’arrière.
Elles forment ainsi un module photovoltaïque, appelé aussi panneau 1. Ces panneaux interconnectés forment une centrale. Ils produisent un courant continu transformé en courant alternatif par un onduleur 2. Ce courant, en passant par un transformateur 3, est élevé à la tension du réseau électrique pour être injecté sur le circuit de distribution 4.
Le matériau utilisé le plus couramment aujourd’hui pour les cellules est le silicium, mais la recherche progresse sur d’autres composés (indium, sélénium, organique...).
Les panneaux photovoltaïques peuvent également être soit intégrés à un bâtiment, soit implantés au sol, formant ainsi une centrale locale.

Environ 120 moutons s’y installeront avant la fin de l’année 2020

Des moutons à la Ferme solaire

Dès le départ du projet, la mairie de Marcoussis a souhaité l’installation d’un éleveur de moutons sur les 46 hectares de terrain clôturé pour assurer la maîtrise de la végétation sur le site.
Dans la logique de politique de développement durable poursuivie par la commune depuis 2009, l’éco-pâturage permet, en effet, d’allier économie et écologie. Economie car le passage d’équipe d’entretien plusieurs fois par an est ainsi évité : ce sont donc des dépenses en moins. Ecologie car cela permet une réduction des impacts environnementaux. Cela permet aussi à un éleveur de s’installer et d’avoir des terres en région parisienne à moindre coût.
De plus, donner 46 hectares supplémentaires à l’agriculture dans un contexte où les surfaces agricoles disparaissent en Île-de-France est important. La mairie travaille donc à un projet qui permette à un berger de développer sur le site une exploitation ovine avec, potentiellement, de la production de viande d’agneau, de lait de brebis voire l’exploitation de la laine. Ce projet répondra aussi à la demande grandissante des consommateurs de circuits courts.
Un projet de l’envergure de celui-ci ne peut voir le jour sans l’aval de la Commission de régulation de l’énergie (CRE). Une candidature va donc être déposée auprès de celle-ci dans le cadre de ses appels d’offres photovoltaïques.
Si le dossier est retenu, sa mise en service pourrait alors avoir lieu dès le premier semestre 2020. Cette réalisation nécessite un investissement de 20 millions d’euros, une société de projet sera donc créée, composée dans un premier temps de la Compagnie du Soleil et le Sigeif. Au moment de la mise en service de la ferme solaire, elle ouvrira son capital à d’autres partenaires publics dont la commune de Marcoussis mais aussi à un financement participatif obligataire ouvert aux particuliers.
Ici, la volonté d’innovation s’accompagne toujours de la nécessité d’être précurseur en matière d’écologie quitte à sortir des sentiers battus.

Le calendrier du projet

  • Décembre 2017 : signature du bail avec la Compagnie du Soleil
  • 2e trimestre 2018 : enquête publique
  • 3 décembre 2018 : candidature à l’appel d’offre de la Commission de régulation de l’énergie - 1re tranche (17 MWc)
  • Février 2019 : publication des résultats de l’appel d’offre - 1re tranche
  • Mars 2019 : lancement des démarches de raccordement pour la 1re tranche
  • Juin 2019 : candidature à l’appel d’offre de la Commission de régulation de l’énergie - 2nde tranche
  • Eté 2019 : publication des résultats de l’appel d’offre - 2nde tranche (7 MWc)
  • 2e semestre 2019 : lancement des travaux - 1re tranche
  • Eté 2020 : fin des travaux et mise en service - 1re tranche
  • 2020 : installation de la bergerie
  • Automne - hiver 2020 : lancement des travaux - 2nde tranche
  • Hiver 2020 : fin des travaux et mise en service - 2nde tranche

Liens utiles

JT 19/20 FRANCE3 - Le projet de Ferme solaire de Marcoussis, un exemple de développement d’énergie pour demain.

Voir aussi

Le MWc ou mégawatt-crête est l’unité mesurant la puissance des panneaux photovoltaïques correspondant à la production de 1 watt d’électricité dans des conditions normales pour 1 000 watts d’intensité lumineuse par mètre carré à une température ambiante de 25°C