Accueil > Zéro Phyt’eau sur Marcoussis.

Zéro Phyt’eau sur Marcoussis.

Contenu de la page : Zéro Phyt’eau sur Marcoussis.

La Fédération Française de Rugby s’est engagée auprès de l’agence de l’eau Seine Normandie depuis le 1er septembre 2017, de passer en « zéro phyto » sur la partie « espace vert » du site de Marcoussis et de réduire de 50% les applications de fongicide sur la partie « terrains sportifs ».

Une volonté qui s’inscrit et se lie aux efforts de la commune pour préserver la santé des habitants et l’environnement en supprimant l’usage de fongicides, la problématique de qualité de l’eau potable sur notre territoire et permettre à la population de mieux prendre conscience des enjeux liés au phyto et de la nécessité de s’engager.
Cet engagement a permis à la FFR de bénéficier d’une subvention par l’Agence de l’Eau Seine Normandie pour les investissements suivants :

  • Acquisition de matériel d’entretien préventif des 4 terrains de Rugby totalisant 4 ha (tracteur, décompacteur, aérateur, sableuse, défeutreuse, regarnisseuses, scarificateur, broyeur de branches…) pour un objectif de réduction de 50% d’usage de produits phytosanitaires.
  • - Acquisition de matériels de traitement alternatif des surfaces hors-jeu, pelouses, massifs, pieds d’arbres, allées, voiries, ...totalisant 10 ha (broyeur à végétaux pour paillage, désherbeur thermique) pour une réduction de 100 % de l’usage de produits phytosanitaires en ZNA.

De ce fait, la fédération a adapté une méthodologie d’entretien différente de ce qui se faisait les années précédentes sur le CNR tant sur les terrains que sur les espaces verts.
Au-delà d’un travail manuel pour le désherbage, elle a pu mettre en place sur bon nombre de massifs des copeaux de bois qu’elle réalise en interne lors de ses campagnes d’élagage en période automnale afin « d’étouffer » les mauvaises herbes. Le travail de leurs supports au travers d’opérations mécaniques comme le décompactage, le carottage du sol, de verticuttage et défeutrage s’avère payant.
Concernant le suivi des terrains, le nouveau plan d’entretien démontre une réduction notoire sur l’utilisation de fongicide, passant de 2 et 3 applications par terrain avant septembre 2017 contre une voir aucune application à ce jour.
La dangerosité des produits phyto en particulier sur les personnes vulnérables (personnes âgées, femmes enceintes, enfants, employés communaux) doit faire prendre conscience à la FFR des enjeux impérieux. Il est du devoir de toutes et tous de travailler à résoudre ces pollutions (agriculteurs, jardiniers amateurs mais également collectivités) en commençant par supprimer l’usage des pesticides pour la sauvegarde de la ressource en eau et de notre santé à tous.