Accueil > Ville citoyenne > Vos démarches

Vos démarches avec Service Public

Contenu de la page : Vos démarches avec Service Public

Thématiques principales :
Fil d'Ariane du guide : Guide des particuliers » Loisirs » Temps libre » Sport » Comment sont encadrées les activités sportives dans les structures d'animation ?

Comment sont encadrées les activités sportives dans les structures d'animation ?

Mis à jour le 7 septembre 2016
par « direction de l'information légale et administrative »

Les structures d'animation pour mineurs (centre de loisirs, colonie de vacances, camp de vacances...) peuvent proposer des activités physiques et sportives aux enfants accueillis. Ces structures doivent assurer la sécurité des participants.

Dans tous les cas, les animateurs restent responsables des enfants encadrés. Et ce, même si l'activité se déroule à l'extérieur du centre de loisirs ou de la colonie de vacances et même si des encadrants externes sont présents.

La structure d'animation doit également s'assurer que les enfants et les adolescents à qui elle propose une activité physique ou sportive sont en capacité de la pratiquer. Elle peut demander un certificat médical d'aptitude.

Les autres règles applicables dépendent de l'activité pratiquée.

* Cas 1 : Sports à risques

Pour certains sports à risques, une réglementation spécifique s'applique. Parmi ces sports, on retrouve la natation, le canoë, l'escalade, le tir à l'arc, l'équitation, la randonnée...

Les encadrants doivent être majeurs et posséder des qualifications spécifiques à l'activité comme un diplôme d'éducateur sportif.

Le nombre de participants, le nombre d'encadrants et le lieu de l'activité sont également encadrés.

Par exemple, même si elle se déroule dans une piscine surveillée, une baignade ne peut pas avoir lieu sans la présence dans l'eau d'un animateur de la structure. Il doit y en avoir au moins

  • 1 pour 5 enfants s'il y a des enfants de moins de 6 ans,

  • 1 pour 8 enfants si tous les enfants ont plus de 6 ans.

D'autre part, pour faire du canoë, du kayak ou de la plongée, la structure d'animation doit vérifier que les enfants ont préalablement réussi un test de natation officiel. Les épreuves comprennent notamment une épreuve de déplacement dans l'eau sur 20 mètres, un saut dans l'eau ou le passage sous un objet flottant.

Ce test de natation peut être effectué :

  • par les maîtres-nageurs de la plupart des piscines municipales,

  • par les éducateurs sportifs qualifiés associés à la structure d'animation (ou en faisant partie),

  • ou par les éducateurs sportifs des sites "Opération savoir nager". Vous pouvez vous renseignez auprès des services locaux du ministère des sports.

Direction territoriale chargée de la jeunesse et des sports (DDCS, DDCSPP, DDJS)

http://drdjscs.gouv.fr/

Attention

Attention : les structures d'accueil d'enfants spécialisées dans l'apprentissage du ski, couramment appelées jardins des neiges, ne sont pas des structures d'animation. L'encadrement doit donc y être assuré uniquement par des éducateurs sportifs.

* Cas 2 : Autres activités

** Cas 2.1 : Sport se déroulant selon des règles officielles

Si une structure organise un match de foot, de basket ou de rugby se déroulant selon les règles officielles de ce sport, un encadrant spécialisé dans le sport concerné doit être présent.

Cette règle vaut pour tous les sports encadrés par une fédération officielle : handball, hockey, volley, tennis... Les règles de la fédération doivent être appliquées (nombre de joueurs, durée du match...).

L'encadrant doit être :

Les enfants n'ont pas besoin de licence sportive pour pratiquer l'activité.

** Cas 2.2 : Autres sports ou jeux

Les autres activités physiques ou sportives sans risques et pratiquées dans un seul but ludique peuvent être encadrées par tout animateur permanent de la structure. Il est inutile d'avoir une qualification sportive particulière.

L'activité concernée ne doit pas être encadrée par des règles officielles d'une fédération. Il peut s'agir :

  • de simples jeux comme la balle au prisonnier,

  • ou de sports pratiqués de manière informelle (par exemple, un match de football avec seulement 5 joueurs par équipe et interdiction des tacles).

Pour en savoir plus


Retour vers le haut de la page

Dans cette rubrique

A noter

Pour faciliter les procédures des français dans leurs déménagement, le gouvernement a ouvert un nouveau portail permettant de mettre à jour ses données auprès de plusieurs organismes de l’administration : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R11193. Un déménagement se prévoit à l’avance, comme le choix du mode de déménagement, l’inscription des enfants dans leur nouvel établissement scolaire, l’inscription sur les listes électorales, etc. Voici une liste des démarches : pour bien préparer son arrivée dans le nouveau domicile. En ce qui concerne les abonnements internet et téléphone, un transfert de ligne peut être demandé à son opérateur si le logement est éligible. Sinon, l’activation de ligne est nécessaire auprès d’un autre. Dans le cas d’un logement neuf, une demande de construction de ligne doit être effectuée à l’avance. Le changement d’adresse du contrat d’énergie doit être signalé à son fournisseur d’énergie ou celui de son choix. En cas de compteur coupé, le déplacement d’un technicien peut être nécessaire. Si l’énergie est toujours en service, la démarche EDF consiste à fournir l’adresse du nouveau domicile ainsi que les relevés compteur.

Téléchargements

CERFA formulaire pour vente au déballage mai 2019 PDF - 66.5 ko
Télécharger

Liens utiles

Le médiateur national de l’énergie : une institution publique pour accompagner les consommateurs
Connaître les démarches à effectuer quand on déménage, comprendre une facture d’électricité, comparer les offres des 40 fournisseurs d’électricité et/ou de gaz naturel nationaux, agir en cas de coupure d’énergie, utiliser le chèque énergie… Le médiateur national de l’énergie publie sur son site Energie-Info.fr une cinquantaine de fiches pratiques régulièrement mises à jour. Cette institution, créée il y a plus de 10 ans par l’Etat lorsque le marché de l’électricité et du gaz naturel s’est libéralisé, a comme mission d’accompagner les consommateurs dans cette ouverture à la concurrence.
Le médiateur national de l’énergie informe gratuitement, par téléphone ou sur internet, les consommateurs sur leurs droits et démarches en matière d’énergie. Il les aide aussi à régler leurs litiges à l’amiable en cas de différends avec une entreprise du secteur. Après avoir été saisi en ligne ou par courrier, les équipes du médiateur, selon les cas, orientent vers le bon interlocuteur ou chercher à trouver une solution équitable qui puisse satisfaire les différentes parties prenantes.
Informations pratiques :

  • www.energie-info.fr pour les fiches pratiques et le comparateur des offres électricité et gaz naturel
  • 0 800 112 212 (appel et service gratuits) pour poser toutes vos questions
  • www.energie-mediateur.fr pour saisir gratuitement le médiateur en ligne