Accueil > Ville citoyenne > Vos démarches

Vos démarches avec Service Public

Contenu de la page : Vos démarches avec Service Public

Thématiques principales :
Fil d'Ariane du guide : Guide des particuliers » Social - Santé » Chômage » Chômage : aides à la formation » Régime public de rémunération des demandeurs d'emploi en formation (RFPE)

Régime public de rémunération des demandeurs d'emploi en formation (RFPE)

Mis à jour le 1 juillet 2016
par « direction de l'information légale et administrative »

Si vous souhaitez suivre une formation agréée par Pôle emploi, vous pouvez percevoir une rémunération pendant tout ou partie de votre formation. Cette rémunération est versée par Pôle emploi sous certaines conditions. Elle est appelée rémunération des formations de Pôle emploi (RFPE).

Qui est concerné ?

Si vous êtes inscrit sur la liste des demandeurs d'emploi, vous pouvez prétendre à la rémunération des formations de Pôle emploi (RFPE), à condition de :

Lors de votre inscription en formation, vous devez faire une demande de rémunération auprès de votre conseiller Pôle emploi.

Montant de la rémunération

Votre rémunération dépend de votre situation personnelle et de la durée de la formation.

* Cas 1 : La formation dure moins d'un an

Montant de la rémunération du demandeur d'emploi pendant la formation

Situation du demandeur d'emploi

Situation spécifique du demandeur d'emploi

Rémunération mensuelle pour un stage à temps plein

Travailleur handicapé

Justifiant d'une période d’activité salariée antérieure d’au moins 6 mois (910 h) sur une période de 12 mois ou d’au moins 12 mois (1 820 h) sur une période 24 mois

Comprise entre 652,02 € et 1 932,52 €

(calculée sur la base de la moyenne des salaires perçus au cours des 6 ou 12 mois d'activité)

Ne justifiant pas de la condition d'activité salariée antérieure

652,02 €

Personne ayant des enfants à charge

Personne veuve, divorcée, séparée, abandonnée ou célibataire assumant seule la charge d'au moins un enfant

652,02 €

Mère de famille ayant eu au moins 3 enfants

652,02 €

Femme veuve, divorcée ou séparée judiciairement

Depuis moins de 3 ans

652,02 €

Femme enceinte

Femme seule en état de grossesse ayant effectué la déclaration et les examens prénataux prévus par la loi

652,02 €

Chômeur qui n'a jamais travaillé auparavant

Âgé de moins de 18 ans

130,34 €

Âgé entre 18 et 20 ans

310,39 €

Âgé entre 21 et 25 ans

339,35 €

Âgé entre 26 ans et plus

401,09 €

Autre demandeur d'emploi

Justifiant d'une période d'activité salariée antérieure d'au moins 6 mois (910 h) sur une période de 12 mois ou d'au moins 12 mois (1 820 h) sur une période 24 mois

652,02 €

Si vous suivez un stage à temps partiel (d'une intensité hebdomadaire inférieure à 30 heures), vous percevrez pour chaque heure de formation une rémunération. Cette dernière est égale à la rémunération mensuelle que vous auriez perçue pour un stage à temps complet divisée par 151,67.

* Cas 2 : La formation dure entre 1 an et 3 ans

Montant de la rémunération du demandeur d'emploi pendant la formation d'un an à 3 ans

Situation du demandeur d'emploi

Rémunération mensuelle pour un stage à temps plein

Demandeur d'emploi justifiant d'une période d’activité salariée ou non salariée antérieure d’au moins 3 ans

652,02 €

Demandeur d'emploi n'ayant pas bénéficié de l'ARE depuis sa dernière rupture de contrat de travail

Si vous suivez un stage à temps partiel (d'une intensité hebdomadaire inférieure à 30 heures) vous percevrez pour chaque heure de formation une rémunération. Cette dernière est égale à la rémunération mensuelle que vous auriez perçue pour un stage à temps complet divisée par 151,67.

Versement de la rémunération

Si vous effectuez une formation à temps plein, la rémunération est versée mensuellement, à terme échu (par exemple, début novembre pour la rémunération du mois d'octobre).

La rémunération est versée par Pôle emploi.

Elle est imposable comme l'ARE.

A savoir

À savoir : selon la distance séparant votre domicile de votre lieu de stage, une aide à la mobilité peut vous être accordée sous certaines conditions.

Cumul avec d'autres allocations

Cumul avec l'ARE

* Cas 1 : Vous percevez l'ARE

Si vous êtes indemnisé au titre de l'ARE, vous pouvez percevoir l'aide au retour à l'emploi formation (Aref). Selon les cas, elle pourra être versée pendant tout ou partie de votre formation. Votre formation doit être validée par un conseiller Pôle emploi et être en cohérence avec votre Projet Personnalisé d'Accès à l'Emploi.

* Cas 2 : Vous ne percevez pas l'ARE

Si vous n'êtes pas indemnisé au titre de l'ARE, mais que vous percevez une allocation de solidarité spécifique (ASS) à la veille de votre entrée en formation, l'ASS ne sera pas cumulable avec la RFPE. En d'autres termes, le versement de l'ASS sera suspendu pendant cette période de perception de la RFPE.

Cumul avec le RSA

Vous pouvez percevoir la RFPE et le RSA. Les rémunérations perçues au titre de la RFPE doivent être intégralement reportées à votre déclaration trimestrielle du RSA. Selon le montant de la rémunération et de la composition de votre foyer, votre droit au RSA peut être réduit ou supprimé.

Pour en savoir plus

Où s'adresser ?

Agence de services et de paiement (ASP)

- Pour s'informer sur la liste des formations financées

Pôle emploi

- Pour s'informer

Retour vers le haut de la page

Dans cette rubrique

A noter

Pour faciliter les procédures des français dans leurs déménagement, le gouvernement a ouvert un nouveau portail permettant de mettre à jour ses données auprès de plusieurs organismes de l’administration : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R11193. Un déménagement se prévoit à l’avance, comme le choix du mode de déménagement, l’inscription des enfants dans leur nouvel établissement scolaire, l’inscription sur les listes électorales, etc. Voici une liste des démarches : pour bien préparer son arrivée dans le nouveau domicile. En ce qui concerne les abonnements internet et téléphone, un transfert de ligne peut être demandé à son opérateur si le logement est éligible. Sinon, l’activation de ligne est nécessaire auprès d’un autre. Dans le cas d’un logement neuf, une demande de construction de ligne doit être effectuée à l’avance. Le changement d’adresse du contrat d’énergie doit être signalé à son fournisseur d’énergie ou celui de son choix. En cas de compteur coupé, le déplacement d’un technicien peut être nécessaire. Si l’énergie est toujours en service, la démarche EDF consiste à fournir l’adresse du nouveau domicile ainsi que les relevés compteur.

Téléchargements

CERFA formulaire pour vente au déballage mai 2019 PDF - 66.5 ko
Télécharger

Liens utiles

Le médiateur national de l’énergie : une institution publique pour accompagner les consommateurs
Connaître les démarches à effectuer quand on déménage, comprendre une facture d’électricité, comparer les offres des 40 fournisseurs d’électricité et/ou de gaz naturel nationaux, agir en cas de coupure d’énergie, utiliser le chèque énergie… Le médiateur national de l’énergie publie sur son site Energie-Info.fr une cinquantaine de fiches pratiques régulièrement mises à jour. Cette institution, créée il y a plus de 10 ans par l’Etat lorsque le marché de l’électricité et du gaz naturel s’est libéralisé, a comme mission d’accompagner les consommateurs dans cette ouverture à la concurrence.
Le médiateur national de l’énergie informe gratuitement, par téléphone ou sur internet, les consommateurs sur leurs droits et démarches en matière d’énergie. Il les aide aussi à régler leurs litiges à l’amiable en cas de différends avec une entreprise du secteur. Après avoir été saisi en ligne ou par courrier, les équipes du médiateur, selon les cas, orientent vers le bon interlocuteur ou chercher à trouver une solution équitable qui puisse satisfaire les différentes parties prenantes.
Informations pratiques :

  • www.energie-info.fr pour les fiches pratiques et le comparateur des offres électricité et gaz naturel
  • 0 800 112 212 (appel et service gratuits) pour poser toutes vos questions
  • www.energie-mediateur.fr pour saisir gratuitement le médiateur en ligne