Accueil > Ville citoyenne > Vos démarches

Vos démarches avec Service Public

Contenu de la page : Vos démarches avec Service Public

Thématiques principales :
Fil d'Ariane du guide : Guide des particuliers » Papiers - Citoyenneté » Citoyenneté » Fichiers, libertés, protection de la vie privée » Les agents de sécurité SNCF et RATP peuvent-ils filmer leurs interventions ?

Les agents de sécurité SNCF et RATP peuvent-ils filmer leurs interventions ?

Mis à jour le 8 février 2017
par « direction de l'information légale et administrative »

Oui, depuis janvier 2017, et pour une durée expérimentale de 3 ans, les agents de sécurité de la SNCF et de la RATP sont autorisés à filmer leurs interventions. L'objectif est notamment de prévenir les incidents et constater les infractions. Seuls les responsables de service et les agents habilités ont accès à l'enregistrement. Les données sont conservées pendant une durée de 6 mois à compter du jour de l'enregistrement. L'usager bénéficie d'un droit d'accès à l'enregistrement.

Motifs de l'enregistrement

Les agents de sécurité de la SNCF et de la RATP sont autorisés à filmer, au moyen de caméras individuelles, leurs interventions afin notamment de :

  • prévenir les incidents au cours des interventions ;

  • constater les infractions ;

  • et poursuivre les auteurs en collectant des preuves.

Sécurisation de l'enregistrement

L'enregistrement n'est pas permanent.

Les caméras sont portées de façon apparente. Un signal spécifique indique si la caméra enregistre. Le déclenchement de l'enregistrement fait l'objet d'une information des personnes enregistrées. L'enregistrement peut avoir lieu, par exemple, dans une gare, un quai d'une gare, une station de métro, un couloir de station de métro.

Dès leur retour de service, les données enregistrées par les caméras individuelles sont transférées sur un support informatique sécurisé. Seuls les responsables de service et les agents habilités ont accès à l'enregistrement. Le visionnage en temps réel de l'intervention de l'agent de sécurité SNCF ou RATP est interdit.

Durée de conservation des données

Les données et informations sont conservées pendant une durée de 6 mois à compter du jour de l'enregistrement.

À la fin de ce délai, ces données sont effacées automatiquement.

Droit d'accès et de rectification de l'enregistrement

Droit d'accès à l'enregistrement

L'usager qui justifie de son identité a le droit d'interroger la RATP ou la SNCF en vue d'obtenir notamment :

  • la confirmation que l'enregistrement sur lequel il apparaît fait ou non l'objet d'un traitement ;

  • des informations relatives notamment aux objectifs du traitement ;

  • et la communication, sous une forme accessible, de l'enregistrement qui le concerne.

Attention

Attention : la communication de l'enregistrement est délivrée uniquement à la demande de l'usager.

Le responsable du traitement peut conditionner la délivrance de la copie au paiement d'une somme qui ne peut supérieure au coût de la reproduction. En cas d'obtention de l'enregistrement, l'usager est en droit d'obtenir le remboursement des frais correspondant au coût de la copie.

RATP - Exercice du droit d'accès

Toute demande doit être accompagnée d'une copie d'une pièce d'identité.

cil-ratp@ratp.fr

CIL RATP

LAC JV27

13, rue Jules Vallès

75547 Paris Cedex 11

SNCF - Exercice du droit d'accès

guichet.gares@sncf.fr

Droit à la rectification de l'enregistrement

Si, par exemple, l'enregistrement est inexact, incomplet, équivoque ou périmé, l'usager, s'il justifie de son identité, peut demander à la SNCF ou RATP que l'enregistrement soit rectifié, complété, mis à jour, verrouillé ou effacé.

Si le responsable RATP ou SNCF accepte la demande de l'usager, il doit justifier auprès de l'usager qu'il a exécuté sa demande. Cette action ne doit pas générer de frais pour l'usager.

De même, en cas d'obtention de l'enregistrement, l'usager est en droit d'obtenir le remboursement des frais correspondant au coût de la copie.

Dans le cadre de la demande de l'usager, si l'enregistrement a été communiqué à une autre personne, le responsable du traitement doit notifier à l'usager les opérations qui ont été effectuées par la tierce personne.

En cas de litige

En cas de litige, vous pouvez vous mettre en relation avec le défenseur des droits.

# En ligne

Téléservice : Saisir en ligne le Défenseur des droits

# Sur place

Vous pouvez saisir le Défenseur des droits par le biais d'un parlementaire (député, sénateur ou un représentant français au Parlement européen) de votre choix.

Votre député

http://www.assemblee-nationale.fr/qui/

Votre sénateur

http://www.senat.fr/elus.html

Représentant français au Parlement européen

http://www.europarl.europa.eu/meps/fr/search.html?country=FR

Vous pouvez aussi vous rendre à la permanence d'un délégué.

Délégué territorial du Défenseur des droits

http://www.defenseurdesdroits.fr/delegue-e-s-du-defenseur-des-droits

# Par correspondance

Centre de contact : Défenseur des droits

Délégué territorial du Défenseur des droits

http://www.defenseurdesdroits.fr/delegue-e-s-du-defenseur-des-droits


Retour vers le haut de la page

Dans cette rubrique

A noter

Pour faciliter les procédures des français dans leurs déménagement, le gouvernement a ouvert un nouveau portail permettant de mettre à jour ses données auprès de plusieurs organismes de l’administration : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R11193. Un déménagement se prévoit à l’avance, comme le choix du mode de déménagement, l’inscription des enfants dans leur nouvel établissement scolaire, l’inscription sur les listes électorales, etc. Voici une liste des démarches : pour bien préparer son arrivée dans le nouveau domicile. En ce qui concerne les abonnements internet et téléphone, un transfert de ligne peut être demandé à son opérateur si le logement est éligible. Sinon, l’activation de ligne est nécessaire auprès d’un autre. Dans le cas d’un logement neuf, une demande de construction de ligne doit être effectuée à l’avance. Le changement d’adresse du contrat d’énergie doit être signalé à son fournisseur d’énergie ou celui de son choix. En cas de compteur coupé, le déplacement d’un technicien peut être nécessaire. Si l’énergie est toujours en service, la démarche EDF consiste à fournir l’adresse du nouveau domicile ainsi que les relevés compteur.

Téléchargements

CERFA formulaire pour vente au déballage mai 2019 PDF - 66.5 ko
Télécharger

Liens utiles

Le médiateur national de l’énergie : une institution publique pour accompagner les consommateurs
Connaître les démarches à effectuer quand on déménage, comprendre une facture d’électricité, comparer les offres des 40 fournisseurs d’électricité et/ou de gaz naturel nationaux, agir en cas de coupure d’énergie, utiliser le chèque énergie… Le médiateur national de l’énergie publie sur son site Energie-Info.fr une cinquantaine de fiches pratiques régulièrement mises à jour. Cette institution, créée il y a plus de 10 ans par l’Etat lorsque le marché de l’électricité et du gaz naturel s’est libéralisé, a comme mission d’accompagner les consommateurs dans cette ouverture à la concurrence.
Le médiateur national de l’énergie informe gratuitement, par téléphone ou sur internet, les consommateurs sur leurs droits et démarches en matière d’énergie. Il les aide aussi à régler leurs litiges à l’amiable en cas de différends avec une entreprise du secteur. Après avoir été saisi en ligne ou par courrier, les équipes du médiateur, selon les cas, orientent vers le bon interlocuteur ou chercher à trouver une solution équitable qui puisse satisfaire les différentes parties prenantes.
Informations pratiques :

  • www.energie-info.fr pour les fiches pratiques et le comparateur des offres électricité et gaz naturel
  • 0 800 112 212 (appel et service gratuits) pour poser toutes vos questions
  • www.energie-mediateur.fr pour saisir gratuitement le médiateur en ligne