Accueil > Ville citoyenne > Vos démarches

Vos démarches avec Service Public

Contenu de la page : Vos démarches avec Service Public

Thématiques principales :
Fil d'Ariane du guide : Guide des particuliers » Étranger » Français à l'étranger » Voyager à l'étranger » Qu'est-ce qu'une interdiction administrative de sortie de France ?

Qu'est-ce qu'une interdiction administrative de sortie de France ?

Mis à jour le 18 avril 2017
par « direction de l'information légale et administrative »

L'interdiction de sortie du territoire (IST) vise à empêcher qu'un Français ne parte à l'étranger pour participer à des activités terroristes ou sur un théâtre d'opérations de groupes terroristes (djihad). Cette décision relève du ministre de l'intérieur. Elle entraîne la restitution et l'invalidation du passeport et de la carte d'identité de la personne. L'interdiction est valable 6 mois maximum. Des garanties encadrent la procédure.

Qui est concerné ?

L'interdiction de sortie du territoire est applicable au Français soupçonné de projeter des déplacements à l'étranger :

  • afin de participer à des activités terroristes,

  • ou sur un théâtre d'opérations de groupements terroristes, dans des conditions pouvant l'amener à porter atteinte à la sécurité publique à son retour en France.

L'interdiction peut aussi bien concerner un mineur qu'un majeur.

Décision et notification de l'interdiction

Décision

La décision est prise par le ministre de l'intérieur. Elle est écrite et motivée. Elle entraîne, dès sa signature, l'invalidation du passeport et/ou de la carte nationale d'identité de la personne.

Cette dernière est informée par le ministère par tout moyen (SMS, mail, fax, fichier etc.).

Elle s'accompagne du signalement de la personne notamment aux fichier des personnes recherchées (FPR) et Fichier européen permettant aux forces de l'ordre et magistrats des pays de l'espace Schengen d'avoir des informations sur des personnes recherchées (fugitifs, personnes disparues...). Les étrangers refusés à l'entrée d'un pays de l'espace Schengen sont également inscrits dans ce fichier..

Notification

La notification de la décision du ministre est assurée par le préfet du lieu où se trouve la personne.

L'IST est remise en mains propres à la personne par les services de police ou de gendarmerie. En cas d'impossibilité, l'IST est envoyée par lettre recommandée avec accusé de réception. Dans certains cas, la notification peut aussi avoir lieu lors d'un contrôle de police.

Une notice accompagne la décision. Elle informe la personne de la nature de l'interdiction et de ses droits et obligations.

Si le destinataire de l'interdiction est mineur, ses parents en sont immédiatement avertis.

Durée de l'interdiction

L’interdiction a une durée de 6 mois maximum.

Effets de l'interdiction

Restitution des titres d'identité

Lors de la notification de l'interdiction de sortie et au plus tard dans les 24 heures suivant celle-ci, la personne doit restituer sa carte d'identité et/ou son passeport :

  • aux policiers ou aux gendarmes (lors de la notification à son domicile ou d'un contrôle),

Commissariat ou Gendarmerie

http://www.interieur.gouv.fr/Contact/Contacter-une-brigade-de-gendarmerie-ou-un-commissariat-de-police

  • ou à la préfecture de son domicile ou du lieu où elle se trouve.

* Cas 1 : Cas général

Préfecture

http://www.interieur.gouv.fr/Le-ministere/Prefectures

* Cas 2 : À Paris

Préfecture de Paris

https://lannuaire.service-public.fr/ile-de-france/paris/prefecture-75115-01

Remise d'un récépissé

La personne, qui a restitué tous ses titres d'identité, reçoit un récépissé (et éventuellement dans l'attente de son édition, une attestation de restitution).

Ce récépissé vaut justification de son identité en France. Il lui est remis, selon les cas, par les services de police ou de gendarmerie ou par la préfecture.

Lorsqu'il s'agit d'un mineur, ses parents en sont rapidement informés.

Garanties et recours

La personne visée par une IST peut :

  • écrire au ministre de l'intérieur pour présenter ses observations dans le délai maximal de 8 jours à compter de la notification de la décision. La personne a le droit à un avocat,

Direction des libertés publiques et des affaires juridiques (DLPAJ) - Ministère de l'intérieur

https://lannuaire.service-public.fr/gouvernement/administration-centrale-ou-ministere_172022

  • demander un entretien à la préfecture de son domicile ou du lieu où elle se trouve. Elle peut être accompagnée de la personne de son choix ou se faire représenter par un avocat,

* Cas 1 : Cas général

Préfecture

http://www.interieur.gouv.fr/Le-ministere/Prefectures

* Cas 2 : À Paris

Préfecture de Paris

https://lannuaire.service-public.fr/ile-de-france/paris/prefecture-75115-01

  • demander l'annulation de la décision au tribunal administratif de Paris. La demande doit être formée dans les 2 mois suivant la notification de la décision ou du renouvellement de l'interdiction. Dans ce cas, le tribunal administratif statue dans un délai de 4 mois à compter de sa saisine,

  • et saisir le tribunal administratif de Paris d'un référé suspension ou liberté.

Tribunal administratif de Paris

http://paris.tribunal-administratif.fr/Informations-pratiques/Acces-et-coordonnees

Avocat

http://cnb.avocat.fr/Trouver-un-avocat-en-France_a341.html

Sanctions

Le fait de quitter ou de tenter de quitter la France en violation d'une interdiction de sortie du territoire est puni de 3 ans d'emprisonnement et de 45 000 € d'amende.

Le fait de ne pas respecter l'obligation de restituer son passeport et sa carte nationale d'identité est puni de 2 ans d’emprisonnement et de 4 500 € d'amende.

Fin de l'interdiction

L'interdiction de sortie prend fin si elle n'est pas renouvelée ou si elle est Suppression pour l'avenir d'un acte administratif ou d'une règle de droit par le ministre.

Pour en savoir plus


Retour vers le haut de la page

Dans cette rubrique

A noter

Pour faciliter les procédures des français dans leurs déménagement, le gouvernement a ouvert un nouveau portail permettant de mettre à jour ses données auprès de plusieurs organismes de l’administration : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R11193. Un déménagement se prévoit à l’avance, comme le choix du mode de déménagement, l’inscription des enfants dans leur nouvel établissement scolaire, l’inscription sur les listes électorales, etc. Voici une liste des démarches : pour bien préparer son arrivée dans le nouveau domicile. En ce qui concerne les abonnements internet et téléphone, un transfert de ligne peut être demandé à son opérateur si le logement est éligible. Sinon, l’activation de ligne est nécessaire auprès d’un autre. Dans le cas d’un logement neuf, une demande de construction de ligne doit être effectuée à l’avance. Le changement d’adresse du contrat d’énergie doit être signalé à son fournisseur d’énergie ou celui de son choix. En cas de compteur coupé, le déplacement d’un technicien peut être nécessaire. Si l’énergie est toujours en service, la démarche EDF consiste à fournir l’adresse du nouveau domicile ainsi que les relevés compteur.

Téléchargements

CERFA formulaire pour vente au déballage mai 2019 PDF - 66.5 ko
Télécharger

Liens utiles

Le médiateur national de l’énergie : une institution publique pour accompagner les consommateurs
Connaître les démarches à effectuer quand on déménage, comprendre une facture d’électricité, comparer les offres des 40 fournisseurs d’électricité et/ou de gaz naturel nationaux, agir en cas de coupure d’énergie, utiliser le chèque énergie… Le médiateur national de l’énergie publie sur son site Energie-Info.fr une cinquantaine de fiches pratiques régulièrement mises à jour. Cette institution, créée il y a plus de 10 ans par l’Etat lorsque le marché de l’électricité et du gaz naturel s’est libéralisé, a comme mission d’accompagner les consommateurs dans cette ouverture à la concurrence.
Le médiateur national de l’énergie informe gratuitement, par téléphone ou sur internet, les consommateurs sur leurs droits et démarches en matière d’énergie. Il les aide aussi à régler leurs litiges à l’amiable en cas de différends avec une entreprise du secteur. Après avoir été saisi en ligne ou par courrier, les équipes du médiateur, selon les cas, orientent vers le bon interlocuteur ou chercher à trouver une solution équitable qui puisse satisfaire les différentes parties prenantes.
Informations pratiques :

  • www.energie-info.fr pour les fiches pratiques et le comparateur des offres électricité et gaz naturel
  • 0 800 112 212 (appel et service gratuits) pour poser toutes vos questions
  • www.energie-mediateur.fr pour saisir gratuitement le médiateur en ligne