Accueil > Ville citoyenne > Vos démarches

Vos démarches avec Service Public

Contenu de la page : Vos démarches avec Service Public

Thématiques principales :
Fil d'Ariane du guide : Guide des particuliers » Famille » Scolarité » Collège et lycée » Participation financière des familles au collège ou au lycée

Participation financière des familles au collège ou au lycée

Mis à jour le 15 avril 2015
par « direction de l'information légale et administrative »

Un des principes de l'enseignement public est la gratuité. Cependant, dans certaines situations, la participation financière des familles peut être acceptée.

Fournitures scolaires

Manuels scolaires

En théorie, l'acquisition des manuels scolaires pourraient être à la charge des familles. Cependant, dans de nombreux cas c'est le département (pour le collège) ou la région (pour le lycée) qui prend en charge cet achat.

Le choix des ouvrages scolaires est fait par les équipes pédagogiques de l'établissement.

Des cahiers de travaux dirigés peuvent être prescrits par les enseignants. Ils sont généralement à la charge des familles.

Petits matériels et fournitures individuelles

Les fournitures et matériels individuels, n'étant utilisés que par un seul et même élève, sont à la charge de la famille et restent sa propriété.

La liste du matériel scolaire nécessaire est établie généralement par le conseil pédagogique qui peut proposer une liste de fournitures commune à plusieurs disciplines.

L'établissement doit notamment favoriser la mise en place d'une commission fournitures, lieu de concertation entre les familles et les enseignants.

La liste est remise à la famille le plus tôt possible et est valable pour l'année scolaire. Les prescriptions doivent être limitées pour ne pas grever le budget des familles.

Une liste de fournitures essentielles est établie au niveau national par le ministère.

Certaines communes peuvent organiser des distributions de fournitures scolaires pour les enfants de leur ville.

A savoir

À savoir : l'élève entrant dans une formation professionnelle peut parfois bénéficier d'une prime d'équipement pour l'achat du matériel nécessaire à cette formation.

Activités obligatoires ou facultatives

Pour toutes les activités obligatoires, c'est-à-dire celles qui ont lieu pendant le temps scolaire, aucune participation financière ne doit être demandée aux familles.

Pour les activités facultatives, une participation financière peut être demandée à la famille. Cependant, aucun élève ne doit être écarté de ce type d'activité pour des raisons financières.

Si la sortie ou l'activité est facultative, l'enfant doit obligatoirement être assuré.

A noter

À noter : la vente de pâtisserie pendant la récréation, notamment pour financer un voyage, est fortement déconseillée. Pour être tolérée, elle doit respecter des règles rigoureuses, notamment en matière d'hygiène alimentaire.

Cantine

Le collège ou le lycée doit permettre un accès à la restauration scolaire.

Les tarifs de la cantine sont fixés par :

  • le département pour un collège,

  • et par la région pour un lycée.

Les tarifs peuvent être modulés selon les ressources de la famille. La famille peut bénéficier selon les cas d'aides financières pour la cantine ou du fonds social.

Foyer socio-éducatif ou Maison des lycéens

La contribution des parents au financement du foyer socio-éducatif (FSE) d'un établissement public d'enseignement (lycée ou collège) est facultative.

Le FSE est une association qui gère des activités culturelles, sportives ou humanitaires aux élèves (clubs théâtre par exemple). L’adhésion y est facultative.

Dans les lycées, le FSE est maintenant remplacé par la Maison des lycéens (MDL).

Pour financer leurs projets, FSE et MDL collectent les cotisations des adhérents et peuvent recevoir des dons ou des subventions.

Ces associations peuvent participer au financement de voyages pédagogiques ou organiser des activités (fêtes de fin d'année ou expositions par exemple).

Pour en savoir plus


Retour vers le haut de la page

Dans cette rubrique

A noter

Pour faciliter les procédures des français dans leurs déménagement, le gouvernement a ouvert un nouveau portail permettant de mettre à jour ses données auprès de plusieurs organismes de l’administration : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R11193. Un déménagement se prévoit à l’avance, comme le choix du mode de déménagement, l’inscription des enfants dans leur nouvel établissement scolaire, l’inscription sur les listes électorales, etc. Voici une liste des démarches : pour bien préparer son arrivée dans le nouveau domicile. En ce qui concerne les abonnements internet et téléphone, un transfert de ligne peut être demandé à son opérateur si le logement est éligible. Sinon, l’activation de ligne est nécessaire auprès d’un autre. Dans le cas d’un logement neuf, une demande de construction de ligne doit être effectuée à l’avance. Le changement d’adresse du contrat d’énergie doit être signalé à son fournisseur d’énergie ou celui de son choix. En cas de compteur coupé, le déplacement d’un technicien peut être nécessaire. Si l’énergie est toujours en service, la démarche EDF consiste à fournir l’adresse du nouveau domicile ainsi que les relevés compteur.

Téléchargements

CERFA formulaire pour vente au déballage mai 2019 PDF - 66.5 ko
Télécharger

Liens utiles

Le médiateur national de l’énergie : une institution publique pour accompagner les consommateurs
Connaître les démarches à effectuer quand on déménage, comprendre une facture d’électricité, comparer les offres des 40 fournisseurs d’électricité et/ou de gaz naturel nationaux, agir en cas de coupure d’énergie, utiliser le chèque énergie… Le médiateur national de l’énergie publie sur son site Energie-Info.fr une cinquantaine de fiches pratiques régulièrement mises à jour. Cette institution, créée il y a plus de 10 ans par l’Etat lorsque le marché de l’électricité et du gaz naturel s’est libéralisé, a comme mission d’accompagner les consommateurs dans cette ouverture à la concurrence.
Le médiateur national de l’énergie informe gratuitement, par téléphone ou sur internet, les consommateurs sur leurs droits et démarches en matière d’énergie. Il les aide aussi à régler leurs litiges à l’amiable en cas de différends avec une entreprise du secteur. Après avoir été saisi en ligne ou par courrier, les équipes du médiateur, selon les cas, orientent vers le bon interlocuteur ou chercher à trouver une solution équitable qui puisse satisfaire les différentes parties prenantes.
Informations pratiques :

  • www.energie-info.fr pour les fiches pratiques et le comparateur des offres électricité et gaz naturel
  • 0 800 112 212 (appel et service gratuits) pour poser toutes vos questions
  • www.energie-mediateur.fr pour saisir gratuitement le médiateur en ligne