Accueil > Ville citoyenne > Vos démarches

Vos démarches avec Service Public

Contenu de la page : Vos démarches avec Service Public

Thématiques principales :
Fil d'Ariane du guide : Guide des particuliers » Famille » Études supérieures » Étudiant étranger en France » Étudiant étranger : demande d'admission préalable à l'université

Étudiant étranger : demande d'admission préalable à l'université

Mis à jour le 7 janvier 2016
par « direction de l'information légale et administrative »

Si vous êtes étranger et que vous voulez vous inscrire dans l'enseignement supérieur français, vous devez normalement suivre une procédure particulière appelée demande d'admission préalable (DAP). Dans le cadre de cette procédure, vous remplissez un dossier accompagné d'un certain nombre de justificatifs et passez un examen de langue française. Votre demande d'admission peut être acceptée ou refusée par les 3 universités que vous avez choisies.

Qui est concerné ?

La demande d'admission préalable vous concerne si vous remplissez les conditions suivantes :

Attention

Attention : dans certaines situations (apatride ou réfugié ou bénéficiaire de la protection subsidiaire par l'Ofpra), vous pouvez vous inscrire directement dans l'enseignement supérieur, sans passer par la procédure de demande d'admission préalable à l'université et l'admission post bac.

Démarches à accomplir

* Cas 1 : Vous résidez à l'étranger

Vous devez compléter un dossier, appelé dossier blanc, entre le 15 novembre et le 22 janvier précédant l'année universitaire pour laquelle vous présentez votre demande.

Vous pouvez télécharger le dossier :

Formulaire : Dossier blanc : demande d'admission préalable à l'inscription en 1re année de licence pour l'année universitaire 2017-2018 (candidat hors UE)

Vous pouvez également le demander sur place ou par courrier :

  • au service culturel de l'ambassade de France dans votre pays de résidence à l'étranger,

  • ou auprès de l'université de votre 1er choix si vous vivez en France (ou de l'université la plus proche de votre domicile si l'université de votre 1er choix se trouve dans une autre académie que celle de votre domicile).

Si vous adressez votre demande de dossier par courrier, vous devez la rédiger en français et la poster avant le 31 décembre.

Attention

Attention : les candidats originaires d'une trentaine de pays doivent demander simultanément leur dossier et leur visa de long séjour pour la France via internet, en ouvrant un compte sur le site internet Campus France de leur pays de résidence.

Vous devez fournir toutes les pièces demandées dans la notice explicative jointe au dossier à remplir.

Ces pièces doivent être accompagnées de leur traduction officielle en langue française.

Elles varient en fonction de votre situation scolaire ou universitaire.

Vous pouvez porter votre choix sur 3 établissements universitaires et les classer par ordre de préférence.

* Cas 2 : Vous résidez en France

Vous devez compléter un dossier, appelé dossier vert, entre le 15 novembre et le 22 janvier précédant l'année universitaire pour laquelle vous présentez votre demande.

Vous pouvez télécharger le dossier :

Formulaire : Dossier vert : demande d'admission préalable à l'inscription en 1re année de licence pour l'année universitaire 2017-2018 (candidat hors UE)

Vous pouvez également le demander sur place ou par courrier :

  • au service culturel de l'ambassade de France dans votre pays de résidence à l'étranger,

  • ou auprès de l'université de votre 1er choix si vous vivez en France (ou de l'université la plus proche de votre domicile si l'université de votre 1er choix se trouve dans une autre académie que celle de votre domicile).

Si vous adressez votre demande de dossier par courrier, vous devez la rédiger en français et la poster avant le 31 décembre.

Vous devez fournir toutes les pièces demandées dans la notice explicative jointe au dossier à remplir.

Ces pièces doivent être accompagnées de leur traduction officielle en langue française.

Elles varient en fonction de votre situation scolaire ou universitaire.

Vous pouvez porter votre choix sur 3 établissements universitaires et les classer par ordre de préférence.

Test de connaissance du français

Test obligatoire

Dans le cadre de la procédure d'admission préalable, vous devez subir un test de connaissance du français (TCF- DAP).

Ce test est géré par le CIEP. Il permet de vérifier que votre niveau linguistique est adapté aux études que vous voulez suivre.

Pour le passer, vous recevez une convocation :

  • du service culturel de l'ambassade concernée si vous vivez à l'étranger,

  • ou de l'université de votre 1er choix si vous vivez en France. Toutefois, si cette université est éloignée de votre domicile, vous pouvez être autorisé à passer le test dans l'université de votre agglomération de résidence.

Ce test est payant. Son coût est de 68 € pour la rentrée universitaire 2016.

Candidats dispensés

Vous êtes dispensés du test de connaissance du français si vous êtes dans une des situations suivantes :

  • ressortissant d'un pays officiellement francophone (Bénin, Burkina Faso, Congo, Côte d'Ivoire, Gabon, Guinée-Conakry, Mali, Niger, République Démocratique du Congo, Sénégal, Togo),

  • résidant dans un pays officiellement francophone ci-dessus et titulaire d'un diplôme de fin d'études secondaires d'un de ces pays,

  • candidat, que vous soyez ressortissant d'un pays ou résidant dans un pays où le français n'est pas la seule langue officielle, si vos études secondaires se sont déroulées en grande partie en français (Burundi, Cameroun, Canada, Centrafrique, Comores, Djibouti, Haïti, Madagascar, Seychelles, Suisse, Tchad, Vanuatu),

  • issu d'une section bilingue française figurant sur une liste conjointe des ministères en charge de l'enseignement supérieur et des affaires étrangères,

  • titulaire du diplôme approfondi de langue française (Dalf) niveau C1 ou C2,

  • titulaire du diplôme d'études en langue française (Delf) niveau B2,

  • candidat ayant obtenu au moins 14/20 à l'épreuve écrite du test d’évaluation de français de la chambre de commerce et d’industrie de région Paris - Île-de-France.

A noter

À noter : l'Algérie, le Maroc, le Liban et la Tunisie ont pour seule langue officielle l'arabe, le français n'y étant qu'une langue à statut particulier. Si vous êtes d'un de ces pays, vous êtes donc concerné par le test.

Dépôt du dossier

Vous devez déposer votre dossier de demande d'admission préalable au plus tard le 22 janvier précédant l'année universitaire, à l'ambassade de France ou à l'université où vous l'avez retiré.

Un récépissé daté vous est remis. Vous devez précieusement le conserver.

Si vous appartenez à une nationalité concernée par la procédure en ligne de l'agence Campus France, vous devez suivre les indications du site internet.

Réponse à la demande d'inscription

Réponse favorable du 1er établissement

L'université figurant en 1er dans votre choix se prononce sur votre demande avant le 15 avril et vous informe de sa décision.

En cas de réponse favorable, vous devez lui confirmer votre choix par courrier en vue de votre inscription définitive.

Votre université d'accueil vous informe directement des pièces nécessaires à votre dossier d'inscription et de la date limite.

Refus d'un ou plusieurs établissements

En cas de refus d'inscription, l'université de votre 1er choix transmet immédiatement votre dossier et les documents l'accompagnant à la 2e université que vous avez choisie.

La 2e université se prononce sur votre demande avant le 15 mai et vous informe de sa décision.

En cas de refus d'inscription, l'université de votre 2e choix transmet immédiatement votre dossier et les documents l'accompagnant à la 3e université que vous avez choisie.

La 3e université se prononce sur votre demande avant le 8 juin.

A savoir

À savoir : si les établissements ne vous ont pas répondu dans un délai de 7 mois, votre demande d'admission est acceptée.

Pour en savoir plus

Où s'adresser ?

Établissement d'enseignement supérieur

- Étranger vivant en France : pour retirer son dossier d'admission vert et le déposer

Ambassade ou consulat français à l'étranger

- Étranger vivant à l'étranger : pour retirer son dossier d'admission blanc et le déposer

Retour vers le haut de la page

Dans cette rubrique

A noter

Pour faciliter les procédures des français dans leurs déménagement, le gouvernement a ouvert un nouveau portail permettant de mettre à jour ses données auprès de plusieurs organismes de l’administration : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R11193. Un déménagement se prévoit à l’avance, comme le choix du mode de déménagement, l’inscription des enfants dans leur nouvel établissement scolaire, l’inscription sur les listes électorales, etc. Voici une liste des démarches : pour bien préparer son arrivée dans le nouveau domicile. En ce qui concerne les abonnements internet et téléphone, un transfert de ligne peut être demandé à son opérateur si le logement est éligible. Sinon, l’activation de ligne est nécessaire auprès d’un autre. Dans le cas d’un logement neuf, une demande de construction de ligne doit être effectuée à l’avance. Le changement d’adresse du contrat d’énergie doit être signalé à son fournisseur d’énergie ou celui de son choix. En cas de compteur coupé, le déplacement d’un technicien peut être nécessaire. Si l’énergie est toujours en service, la démarche EDF consiste à fournir l’adresse du nouveau domicile ainsi que les relevés compteur.

Téléchargements

CERFA formulaire pour vente au déballage mai 2019 PDF - 66.5 ko
Télécharger

Liens utiles

Le médiateur national de l’énergie : une institution publique pour accompagner les consommateurs
Connaître les démarches à effectuer quand on déménage, comprendre une facture d’électricité, comparer les offres des 40 fournisseurs d’électricité et/ou de gaz naturel nationaux, agir en cas de coupure d’énergie, utiliser le chèque énergie… Le médiateur national de l’énergie publie sur son site Energie-Info.fr une cinquantaine de fiches pratiques régulièrement mises à jour. Cette institution, créée il y a plus de 10 ans par l’Etat lorsque le marché de l’électricité et du gaz naturel s’est libéralisé, a comme mission d’accompagner les consommateurs dans cette ouverture à la concurrence.
Le médiateur national de l’énergie informe gratuitement, par téléphone ou sur internet, les consommateurs sur leurs droits et démarches en matière d’énergie. Il les aide aussi à régler leurs litiges à l’amiable en cas de différends avec une entreprise du secteur. Après avoir été saisi en ligne ou par courrier, les équipes du médiateur, selon les cas, orientent vers le bon interlocuteur ou chercher à trouver une solution équitable qui puisse satisfaire les différentes parties prenantes.
Informations pratiques :

  • www.energie-info.fr pour les fiches pratiques et le comparateur des offres électricité et gaz naturel
  • 0 800 112 212 (appel et service gratuits) pour poser toutes vos questions
  • www.energie-mediateur.fr pour saisir gratuitement le médiateur en ligne