Accueil > Ville citoyenne > Vos démarches

Vos démarches avec Service Public

Contenu de la page : Vos démarches avec Service Public

Thématiques principales :

Dons du sang

Mis à jour le 22 juillet 2016
par « direction de l'information légale et administrative »

Les dons du sang sont soumis à des conditions relatives à la santé et à l'âge du donneur. Lors de l'entretien préalable au don, il appartient à la personne habilitée d'apprécier la possibilité d'un don au regard des contre-indications du donneur ainsi que de la durée prévue du don.

De quoi s'agit-il ?

  • Le don de sang total est le plus courant ; il est utilisé pour des transfusions sanguines et la recherche médicale.

  • Le don de plasma est utilisé pour préparer les vaccins, sérums, remèdes contre contre l'hémophilie. Il est également utilisé en prévention de la maladie du nouveau-né liée au rhésus. C'est notamment le cas lorsqu'une femme Rh négatif est enceinte d'un bébé Rh positif.

  • Le don de plaquettes sanguines sert notamment à soigner certains cancers, dont la leucémie.

Qui peut faire un don ?

Conditions de santé à remplir

Pour faire un don de sang, vous devez être en bonne santé et peser au minimum 50 kg.

Nul ne peut être exclu du don de sang en dehors de contre-indications médicales.

Nul ne peut être exclu du don de sang en raison de son orientation sexuelle.

Il ne vous est pas possible de faire un don de sang notamment si :

  • vous avez bénéficié d'une transfusion et/ou d'une greffe, quelle qu'en soit la date,

  • vous avez séjourné au Royaume-Uni pendant au minimum 1 an cumulé entre 1980 et 1996,

  • vous êtes susceptible de transmettre par la voie du sang, une bactérie, un virus ou un parasite entraînant des maladies,

  • vous êtes susceptible de transmettre une infection virale par la voie sexuelle.

Condition d'âge

La nature du don que vous pouvez faire varie selon votre âge :

Limites d'âge des donneurs

Âge

Nature du don

Moins de 18 ans

Aucun don, sauf en cas d'urgence et avec l'accord du mineur et de ses parents

De 18 à 65 ans

Tout type de don est autorisé*

À partir de 60 ans

Le 1er don est soumis à l'avis du médecin responsable du prélèvement

À partir de 65 ans révolus

Seul le don de sang total est autorisé et suivant l'avis du médecin

À partir de 70 ans révolus

Aucun don n'est autorisé, sauf pour des cas exceptionnels (urgences)

*Exception : à partir de 50 ans le don de granulocyte n'est plus autorisé

A noter

À noter : Aucun prélèvement ne peut être réalisé sur un majeur protégé, quel que soit son âge.

Comment donner son sang ?

Avant le prélèvement

Il vous est conseillé d'avoir mangé, tout en évitant d'absorber des graisses et des boissons alcoolisées dans les heures précédant le prélèvement.

Vous devez vous soumettre à un examen médical pratiqué par le médecin responsable du prélèvement avant chaque don du sang. Au cours de cet examen, vous devez remplir un questionnaire et vous êtes interrogé par le médecin.

Lors de votre inscription administrative, vous devez présenter une pièce d'identité.

Lors de l'entretien préalable au don, il appartient à la personne habilitée d'apprécier la possibilité d'un don au regard des contre-indications du donneur ainsi que de la durée prévue du don.

Après le prélèvement

Il vous est conseillé d'observer un court repos, sous surveillance médicale. Une légère collation vous est offerte par le centre de prélèvement.

Au moment du prélèvement, un document vous est remis avec un numéro de téléphone de l'établissement et la personne à joindre pour toute information susceptible d'intéresser le médecin de prélèvement. Il est important de signaler tout détail oublié lors de l'entretien préalable dans les heures qui suivent et jusqu'à 15 jours après le prélèvement de sang.

Toute anomalie dépistée lors de l'analyse de votre sang vous sera signalée.

Quelle est la durée du prélèvement ?

Durée selon le type de prélèvement

Type de don

Durée

Don de sang total

8 à 10 minutes

Prévoir 45 minutes à 1 heure (entretien médical, repos et collation)

Don de plasma

Entre 1h et 1h30.

Don de plaquettes

Environ 2h30.

Quelles sont les limites ?

Intervalle minimum à respecter entre 2 dons

L'intervalle minimum entre 2 dons similaires varie de 2 à 24 dons annuels. Par exemple, le nombre de dons de granulocytes par aphérèse est inférieur ou égal à deux par an pour les hommes et les femmes.

Limites et périodicité

Type de don

Nombre de dons maximum dans l'année

Intervalle minimum entre 2 dons

(similaires)

Homme

Femme

Don de sang total

6

4

8 semaines

Don de plasma par aphérèse

24

24

2 semaines

Don de plaquettes

12

12

4 semaines

Les intervalles à respecter entre 2 dons non similaires varie entre 2 semaines et 16 semaines.

Attention

Attention : au cours d'une année, un donneur ne peut subir plus de 24 prélèvements, tout type de don confondu.

Cas particuliers

* Cas 1 : Après la fin des symptômes d'une maladie virale (la grippe par exemple)

2 semaines.

* Cas 2 : Après un piercing ou un tatouage

4 mois.

* Cas 3 : Après un accouchement

6 mois.

* Cas 4 : Après une opération chirurgicale

Entre 7 jours et 4 mois.

* Cas 5 : Après le retour d'une zone à risque pour le paludisme

** Cas 5.1 : Depuis moins de 4 mois

Le don est contre-indiqué 4 mois après le retour.

A noter

À noter : au début de l'entretien médical, pensez à communiquer cette information au médecin ou à l'infirmière responsable du prélèvement.

** Cas 5.2 : Entre 4 mois et 3 ans

Le don est autorisé si le test sérologique est négatif à chaque don pour la personne :

  • soit née ou ayant vécu en zone à risque au cours de ses 5 premières années ;

  • soit ayant voyagé ou séjourné pendant une durée supérieure à 6 mois consécutifs en zone à risque.

A noter

À noter : au début de l'entretien médical, pensez à communiquer cette information au médecin ou à l'infirmière responsable du prélèvement.

** Cas 5.3 : Depuis plus de 3 ans

Le don est autorisé si le test sérologique est négatif au premier don pour la personne :

  • soit née ou ayant vécu en zone à risque au cours de ses 5 premières années ;

  • soit ayant voyagé ou séjourné pendant une durée inférieure à 6 mois consécutifs en zone à risque.

A noter

À noter : au début de l'entretien médical, pensez à communiquer cette information au médecin ou à l'infirmière responsable du prélèvement.

Pour en savoir plus

Où s'adresser ?


Retour vers le haut de la page

Dans cette rubrique

A noter

Pour faciliter les procédures des français dans leurs déménagement, le gouvernement a ouvert un nouveau portail permettant de mettre à jour ses données auprès de plusieurs organismes de l’administration : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R11193. Un déménagement se prévoit à l’avance, comme le choix du mode de déménagement, l’inscription des enfants dans leur nouvel établissement scolaire, l’inscription sur les listes électorales, etc. Voici une liste des démarches : pour bien préparer son arrivée dans le nouveau domicile. En ce qui concerne les abonnements internet et téléphone, un transfert de ligne peut être demandé à son opérateur si le logement est éligible. Sinon, l’activation de ligne est nécessaire auprès d’un autre. Dans le cas d’un logement neuf, une demande de construction de ligne doit être effectuée à l’avance. Le changement d’adresse du contrat d’énergie doit être signalé à son fournisseur d’énergie ou celui de son choix. En cas de compteur coupé, le déplacement d’un technicien peut être nécessaire. Si l’énergie est toujours en service, la démarche EDF consiste à fournir l’adresse du nouveau domicile ainsi que les relevés compteur.

Téléchargements

CERFA formulaire pour vente au déballage mai 2019 PDF - 66.5 ko
Télécharger

Liens utiles

Le médiateur national de l’énergie : une institution publique pour accompagner les consommateurs
Connaître les démarches à effectuer quand on déménage, comprendre une facture d’électricité, comparer les offres des 40 fournisseurs d’électricité et/ou de gaz naturel nationaux, agir en cas de coupure d’énergie, utiliser le chèque énergie… Le médiateur national de l’énergie publie sur son site Energie-Info.fr une cinquantaine de fiches pratiques régulièrement mises à jour. Cette institution, créée il y a plus de 10 ans par l’Etat lorsque le marché de l’électricité et du gaz naturel s’est libéralisé, a comme mission d’accompagner les consommateurs dans cette ouverture à la concurrence.
Le médiateur national de l’énergie informe gratuitement, par téléphone ou sur internet, les consommateurs sur leurs droits et démarches en matière d’énergie. Il les aide aussi à régler leurs litiges à l’amiable en cas de différends avec une entreprise du secteur. Après avoir été saisi en ligne ou par courrier, les équipes du médiateur, selon les cas, orientent vers le bon interlocuteur ou chercher à trouver une solution équitable qui puisse satisfaire les différentes parties prenantes.
Informations pratiques :

  • www.energie-info.fr pour les fiches pratiques et le comparateur des offres électricité et gaz naturel
  • 0 800 112 212 (appel et service gratuits) pour poser toutes vos questions
  • www.energie-mediateur.fr pour saisir gratuitement le médiateur en ligne