Accueil > Ville citoyenne > Vos démarches

Vos démarches avec Service Public

Contenu de la page : Vos démarches avec Service Public

Thématiques principales :
Fil d'Ariane du guide : Guide des particuliers » Loisirs » Temps libre » Sport » Comment fonctionnent les assurances pour le sport ?

Comment fonctionnent les assurances pour le sport ?

Mis à jour le 0 mars 2017
par « direction de l'information légale et administrative »

La prise en charge des risques dépend du lieu de la pratique sportive dans une structure (club, association....) ou hors structurel (seul, seulement avec des amis...). La prise en charge dépend aussi des causes de la blessure.

* Cas 1 : Cas général

** Cas 1.1 : Pratique dans une structure

*** Cas 1.1.1 : Blessure causé par soi-même

Le participant n'est pas obligé d'avoir une assurance personnelle. Et ce, que le pratique ait lieu dans un club, une association ou toute autre structure.

Il est libre de souscrire une assurance personnelle (éventuellement incluse dans son assurance habitation).

Les conséquences financières (secours, soins, perte de revenus consécutive à un arrêt de travail) d'une blessure sont :

  • à sa charge (hors remboursement de la Sécurité sociale),

  • ou couverts par son assurance, si il en a une.

Les associations doivent indiquer la possibilité de souscrire une assurance personnelle couvrant les dommages causés à soi-même par soi-même.

Les structures d'animations (centres de loisirs, colonie de vacances...) ont la même obligation d'information.

*** Cas 1.1.2 : Blessure causé par un autre participant

Quelle que soit la structure (association, club....), c'est l'assurance obligatoire de la structure qui couvre les risques.

Tout organisateur d'activités sportives a en effet l'obligation de souscrire des contrats collectifs d'assurance couvrant la responsabilité civile de tous les participants.

Dans un établissement d'activités physiques et sportives (EAPS), le contrat doit être affiché dans l'enceinte de l'établissement.

Le participant n'est pas obligé d'avoir sa propre assurance personnelle (sauf pour la pêche sous-marine).

** Cas 1.2 : Pratique hors structure

Une pratique hors structure est une activité sportive pratiquée sans organisateur. C'est par exemple le cas si pour la pratique de la course à pied dans la rue, seul et sans club.

Le risque est couvert uniquement que si le participant a souscrit une assurance personnelle (éventuellement incluse dans votre assurance habitation). L'assurance peut couvrir autant les blessures avec ou sans tiers responsable, selon les conditions du contrat.

* Cas 2 : Sport à l'école

** Cas 2.1 : Pendant les heures de classes

Les parents peuvent souscrire une assurance scolaire mais ce n'est pas obligatoire, sinon les frais sont à leur charge.

L'assurance scolaire garantit les dommages causés ou subis par l'enfant scolarisé.

Elle se compose :

  • d'une garantie responsabilité civile (pour les dommages causés par l'enfant),

  • et d'une garantie accident corporel (pour les dommages subis par l'enfant, y compris s'il se blesse tout seul).

** Cas 2.2 : En dehors des heures de classe

Lors d'activités périscolaires, les risques sont couverts par une assurance scolaire obligatoire prise par les parents.

Cette assurance se compose :

  • d'une garantie responsabilité civile (pour les dommages causés par l'enfant),

  • et d'une garantie accident corporel (pour les dommages subis par l'enfant, y compris s'il se blesse tout seul).

Où s'adresser ?

Assurance Banque Épargne Info Service

Informations sur les démarches et les relations contractuelles dans le domaine de l'assurance, de la banque et de l'épargne

Par téléphone

0 811 901 801

Du lundi au vendredi de 8h à 18h.

Numéro violet ou majoré : coût d'un appel vers un numéro fixe + service payant, depuis un téléphone fixe ou mobile

Pour connaître le tarif, écoutez le message en début d'appel

Par courrier

ABE Info Service

61 rue Taitbout

75436 Paris Cedex 09

Par messagerie

Via le formulaire de contact

Direction territoriale chargée de la jeunesse et des sports (DDCS, DDCSPP, DDJS)

- Pour toute question sur les établissements d'activités physiques et sportives ou sur les accueils collectifs de mineurs

Retour vers le haut de la page

Dans cette rubrique

A noter

Pour faciliter les procédures des français dans leurs déménagement, le gouvernement a ouvert un nouveau portail permettant de mettre à jour ses données auprès de plusieurs organismes de l’administration : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R11193. Un déménagement se prévoit à l’avance, comme le choix du mode de déménagement, l’inscription des enfants dans leur nouvel établissement scolaire, l’inscription sur les listes électorales, etc. Voici une liste des démarches : pour bien préparer son arrivée dans le nouveau domicile. En ce qui concerne les abonnements internet et téléphone, un transfert de ligne peut être demandé à son opérateur si le logement est éligible. Sinon, l’activation de ligne est nécessaire auprès d’un autre. Dans le cas d’un logement neuf, une demande de construction de ligne doit être effectuée à l’avance. Le changement d’adresse du contrat d’énergie doit être signalé à son fournisseur d’énergie ou celui de son choix. En cas de compteur coupé, le déplacement d’un technicien peut être nécessaire. Si l’énergie est toujours en service, la démarche EDF consiste à fournir l’adresse du nouveau domicile ainsi que les relevés compteur.

Téléchargements

CERFA formulaire pour vente au déballage mai 2019 PDF - 66.5 ko
Télécharger

Liens utiles

Le médiateur national de l’énergie : une institution publique pour accompagner les consommateurs
Connaître les démarches à effectuer quand on déménage, comprendre une facture d’électricité, comparer les offres des 40 fournisseurs d’électricité et/ou de gaz naturel nationaux, agir en cas de coupure d’énergie, utiliser le chèque énergie… Le médiateur national de l’énergie publie sur son site Energie-Info.fr une cinquantaine de fiches pratiques régulièrement mises à jour. Cette institution, créée il y a plus de 10 ans par l’Etat lorsque le marché de l’électricité et du gaz naturel s’est libéralisé, a comme mission d’accompagner les consommateurs dans cette ouverture à la concurrence.
Le médiateur national de l’énergie informe gratuitement, par téléphone ou sur internet, les consommateurs sur leurs droits et démarches en matière d’énergie. Il les aide aussi à régler leurs litiges à l’amiable en cas de différends avec une entreprise du secteur. Après avoir été saisi en ligne ou par courrier, les équipes du médiateur, selon les cas, orientent vers le bon interlocuteur ou chercher à trouver une solution équitable qui puisse satisfaire les différentes parties prenantes.
Informations pratiques :

  • www.energie-info.fr pour les fiches pratiques et le comparateur des offres électricité et gaz naturel
  • 0 800 112 212 (appel et service gratuits) pour poser toutes vos questions
  • www.energie-mediateur.fr pour saisir gratuitement le médiateur en ligne