Accueil > Ville citoyenne > Vos démarches

Vos démarches avec Service Public

Contenu de la page : Vos démarches avec Service Public

Thématiques principales :
Fil d'Ariane du guide : Guide des particuliers » Loisirs » Chasse et pêche » Pêche » Pêche en mer

Pêche en mer

Mis à jour le 9 mars 2017
par « direction de l'information légale et administrative »

Pour pêcher depuis un bateau, sous la mer ou sur la plage à titre de loisir, vous devez respecter certaines règles relatives notamment aux instruments utilisés, aux lieux de pêche et disposer des documents nécessaires en cas de contrôle.

Pêche à pied

Lieu et heures de pêche

La pêche à pied se pratique au bord de la mer, sur Partie du littoral qui est couverte à marée haute et découverte à marée basse, sans formalité administrative particulière.

Vous pouvez pratiquer la pêche à pied toute l'année.

Moyens autorisés

Vous ne pouvez pas recourir à une embarcation, un quelconque engin flottant ou un véhicule terrestre à moteur pour pratiquer la pêche à pied.

Vous pouvez seulement utiliser une ligne tenue à la main ou certains outils tels que le râteau, l'épuisette, le casier à bouquet...mais aucun instrument susceptible de porter atteinte à la conservation du milieu.

Coquillages et poissons pêchés

Vous devez vous renseigner auprès des autorités maritimes locales pour connaître la nature, la taille et la quantité de crustacés ou de poissons qui peuvent être ramassés ou pêchés par personne. Il s'agit le plus souvent de mollusques (coques, couteaux, praires, ...), de crustacés (crevette grises, bouquets, étrilles, tourteaux...)

Vous n'avez pas le droit de vendre le produit de votre pêche, vous êtes seulement autorisé à le consommer en famille.

Sanctions

En cas de non respect de ces règles, vous êtes passible d'une amende pouvant aller jusqu'à 22 500 €.

Pêche à bord d'un bateau

Conditions à remplir

Pour pratiquer la pêche en mer depuis votre bateau, vous devez posséder un titre de navigation et n'utiliser que les outils suivants :

  • des lignes gréées pour un maximum de 12 hameçons,

  • 2 palangres munies chacune de 30 hameçons au maximum,

  • 2 casiers,

  • 1 foëne,

  • 1 épuisette ou "salabre",

  • 1 grapette à dents (uniquement en mer Méditerranée),

  • 1 filet trémail sous certaines limites de tailles (uniquement en mer du nord, Manche et Atlantique),

  • 1 carrelet par navire et 3 balances par personne embarquée (uniquement en Bretagne, Pays de Loire et Aquitaine).

Poissons pêchés

Vous ne devez pas pêcher les poissons en dessous d'une certaine taille ou d'un certain poids qui varient en fonction des espèces.

Le produit de votre pêche doit être destiné exclusivement à vous même et à votre famille et ne peut en aucun cas être vendu.

Contrôle

En cas de contrôle par les agents compétents en matière de pêche maritime, vous devez pouvoir :

  • justifier de votre identité,

  • présenter le titre de navigation,

  • montrer les fusées et les extincteurs avec des dates de péremption non dépassées, des gilets de sauvetages,

Sanctions

En cas de :

  • non respect des règles relatives à la taille et au poids des poissons,

  • utilisation d'engin, appareil, moyen de détection non autorisés,

  • utilisation d'un bateau qui ne correspond pas à celui figurant sur le titre de navigation,

vous pouvez vous voir infliger une amende pouvant aller jusqu'à 22 500 €.

Pêche sous-marine

Conditions à remplir

Vous devez avoir au moins 16 ans pour pratiquer la pêche sous-marine.

La souscription d'un contrat d'assurance en responsabilité civile est obligatoire.

Interdictions à respecter

Il vous est interdit :

  • d'exercer la pêche sous-marine entre le coucher et le lever du soleil,

  • de vous approcher à moins de 150 mètres des navires ou embarcations en pêche ainsi que des engins de pêche signalés par un balisage apparent,

  • de capturer les animaux marins pris dans les engins ou filets placés par d'autres pêcheurs,

  • de faire usage d'un foyer lumineux,

  • d'utiliser, pour la capture des crustacés une foëne ou un appareil spécial pour la pêche sous-marine,

  • de tenir hors de l'eau un appareil spécial pour la pêche sous-marine,

  • de chasser en plongée avec bouteilles.

Il vous est également interdit de vendre le produit de votre pêche.

Contrôle

En cas de contrôle par les agents compétents en matière de pêche maritime, vous devez pouvoir :

  • justifier de votre identité,

  • et présenter l'attestation d'assurance en responsabilité civile couvrant les risques de la pêche sous-marine ou la licence délivrée par la fédération sportive.

En ce qui concerne le bateau, vous devez pouvoir montrer les fusées et les extincteurs avec des dates de péremption non dépassées, des gilets de sauvetages ainsi que le titre de navigation.

Sanctions

En cas de :

  • non respect des règles relatives à la taille et au poids des poissons,

  • utilisation d'engin, appareil, moyen de détection non autorisés,

  • utilisation d'un bateau qui ne correspond pas à celui figurant sur le titre de navigation,

vous pouvez vous voir infliger une amende pouvant aller jusqu'à 22 500 €.

Où s'adresser ?

Préfecture

- Pour obtenir des informations sur les particularités du département

Retour vers le haut de la page

Dans cette rubrique

A noter

Pour faciliter les procédures des français dans leurs déménagement, le gouvernement a ouvert un nouveau portail permettant de mettre à jour ses données auprès de plusieurs organismes de l’administration : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R11193. Un déménagement se prévoit à l’avance, comme le choix du mode de déménagement, l’inscription des enfants dans leur nouvel établissement scolaire, l’inscription sur les listes électorales, etc. Voici une liste des démarches : pour bien préparer son arrivée dans le nouveau domicile. En ce qui concerne les abonnements internet et téléphone, un transfert de ligne peut être demandé à son opérateur si le logement est éligible. Sinon, l’activation de ligne est nécessaire auprès d’un autre. Dans le cas d’un logement neuf, une demande de construction de ligne doit être effectuée à l’avance. Le changement d’adresse du contrat d’énergie doit être signalé à son fournisseur d’énergie ou celui de son choix. En cas de compteur coupé, le déplacement d’un technicien peut être nécessaire. Si l’énergie est toujours en service, la démarche EDF consiste à fournir l’adresse du nouveau domicile ainsi que les relevés compteur.

Téléchargements

CERFA formulaire pour vente au déballage mai 2019 PDF - 66.5 ko
Télécharger

Liens utiles

Le médiateur national de l’énergie : une institution publique pour accompagner les consommateurs
Connaître les démarches à effectuer quand on déménage, comprendre une facture d’électricité, comparer les offres des 40 fournisseurs d’électricité et/ou de gaz naturel nationaux, agir en cas de coupure d’énergie, utiliser le chèque énergie… Le médiateur national de l’énergie publie sur son site Energie-Info.fr une cinquantaine de fiches pratiques régulièrement mises à jour. Cette institution, créée il y a plus de 10 ans par l’Etat lorsque le marché de l’électricité et du gaz naturel s’est libéralisé, a comme mission d’accompagner les consommateurs dans cette ouverture à la concurrence.
Le médiateur national de l’énergie informe gratuitement, par téléphone ou sur internet, les consommateurs sur leurs droits et démarches en matière d’énergie. Il les aide aussi à régler leurs litiges à l’amiable en cas de différends avec une entreprise du secteur. Après avoir été saisi en ligne ou par courrier, les équipes du médiateur, selon les cas, orientent vers le bon interlocuteur ou chercher à trouver une solution équitable qui puisse satisfaire les différentes parties prenantes.
Informations pratiques :

  • www.energie-info.fr pour les fiches pratiques et le comparateur des offres électricité et gaz naturel
  • 0 800 112 212 (appel et service gratuits) pour poser toutes vos questions
  • www.energie-mediateur.fr pour saisir gratuitement le médiateur en ligne