Accueil > Ville citoyenne > Vos démarches

Vos démarches avec Service Public

Contenu de la page : Vos démarches avec Service Public

Thématiques principales :
Fil d'Ariane du guide : Guide des particuliers » Famille » Scolarité » Collège et lycée » Déroulement de la scolarité au lycée professionnel

Déroulement de la scolarité au lycée professionnel

Mis à jour le 27 septembre 2016
par « direction de l'information légale et administrative »

Accessible après la 3e, le lycée professionnel permet au jeune d'acquérir des connaissances et des compétences générales et professionnelles. La formation est réalisée dans un cadre scolaire mais comprend également des périodes de formation en entreprise. le lycée professionnel prépare à des diplômes permettant l'insertion dans la vie professionnelle et parfois la poursuite des études.

Formations dispensées au lycée professionnel

Le lycée professionnel est accessible après la classe de 3e.

Il permet à un élève de préparer :

  • un certificat d'aptitude professionnelle (CAP), en 2 ans,

  • un baccalauréat professionnel, en 3 ans.

A noter

À noter : ces formations peuvent également être réalisées en alternance par le biais de l'apprentissage.

Ces formations sont réalisées dans un cadre scolaire et intègrent également des périodes de formation en milieu professionnel, en général en entreprise.

En début d'année scolaire, le lycée professionnel organise des journées d'accueil et d'intégration, afin de marquer l'entrée au lycée et dans la voie professionnelle.

Certificat d'aptitude professionnelle (CAP)

L'admission se fait sur dossier après l'avis du conseil de classe de 3e.

Déroulement de la scolarité

Le CAP se prépare en 2 ans et atteste d'un 1er niveau de qualification professionnel d'un niveau V de qualification.

Il existe de très nombreuses spécialités de CAP (environ 200), dans des domaines variés.

La formation comporte :

  • des enseignements technologiques et professionnels, selon la spécialité choisie,

  • des enseignements généraux (français, histoire-géographie ou langue par exemple),

  • une période de formation en milieu professionnel (entre 12 et 16 semaines).

L'évaluation pour le diplôme se fait tout au long de la formation avec des contrôles en cours de formation (CCF). Des épreuves en fin de formation sont également prévues.

Le diplôme permet une insertion professionnelle mais aussi une poursuite d'études.

Entretien personnalisé d'orientation

En 1ère année de CAP, le professeur principal mène un entretien personnalisé d'orientation avec l'élève. Il permet de faire un bilan individualisé de son parcours et d'envisager avec lui sa poursuite de formation.

Il peut être également l'occasion de programmer des remédiations éducatives et pédagogiques pour éviter le décrochage scolaire ou la sortie sans qualification.

Poursuite d'études

L'élève, après son CAP, peut décider de continuer sa formation.

  • Baccalauréat professionnel : l'admission en première professionnelle est possible sur demande de la famille et après avis du conseil de classe. L’élève prépare alors une spécialité en cohérence avec celle du CAP qu'il a obtenu.

  • Formation complémentaire d'une année : mention complémentaire (MC) ou formation complémentaire d'initiative locale (FCIL).

  • Brevet des métiers d'art (BMA) : dans le domaine de l'artisanat d'art, envisageable en fonction de la spécialité obtenue.

  • Brevet professionnel (BP) : se prépare en 2 ans, uniquement par apprentissage, pour approfondir les techniques professionnelles. Il faut trouver une entreprise partenaire et s’inscrire en centre de formation d’apprentis (CFA).

Baccalauréat professionnel (Bac pro)

L'admission en 2de se fait soit après l'avis du conseil de classe de 3e, soit après un CAP, soit après une 2de générale ou technologique.

Déroulement de la scolarité

Le Bac Pro se prépare en 3 ans et atteste une spécialité professionnelle d'un niveau IV de qualification.

Pendant cette formation, l'élève passe un diplôme professionnel intermédiaire (CAP ou BEP).

Il y a environ 90 spécialités de bac pro.

La formation comporte :

  • des enseignements basés sur les techniques professionnelles selon la spécialité choisie,

  • des enseignements généraux (français, histoire-géographie ou langue par exemple),

  • une période de formation en milieu professionnel (22 semaines réparties tout au long de la formation),

  • et un accompagnement personnalisé, sous la forme d'un travail de soutien ou d'approfondissement, voire d'une aide à l'orientation.

La formation se compose d'une classe de 2de pro, d'une 1re pro et d'un terminale pro.

L'évaluation pour le diplôme se fait tout au long de la formation avec des contrôles en cours de formation (CCF), sauf en en classe de 2de. Des épreuves en fin de formation sont également prévues.

Le diplôme permet une insertion professionnelle mais aussi une poursuite d'études.

Entretien personnalisé d'orientation

* Cas 1 : En seconde

Le professeur principal mène un entretien avec l'élève. C'est l'occasion de faire un bilan individualisé de son parcours et d'envisager avec lui sa poursuite de formation.

Cet entretien peut permettre également de programmer des remédiations éducatives et pédagogiques pour éviter le décrochage scolaire ou la sortie sans qualification.

* Cas 2 : En première

L'entretien permet d'étudier les conditions spécifiques pour accéder à une section de techniciens supérieurs (STS) ou à un institut universitaire de technologie (IUT).

Il peut aussi évoquer les futures conditions d'insertion professionnelle.

* Cas 3 : En terminale

L'entretien permet de préciser les conditions à remplir pour accéder à une section de techniciens supérieurs (STS) ou un institut universitaire de technologie (IUT).

Poursuite d'études

Après le bac pro, l'élève peut poursuivre ses études dans des formations diverses, notamment :

  • Mention complémentaire (MC) : accessible sur dossier, elle se prépare en 1 an en lycée professionnel ou en CFA.

  • Formation complémentaire d’initiative locale (FCIL) : se prépare en 1 an dans un lycée professionnel et permet d'obtenir une attestation ou un certificat d’école, et non un diplôme national.

  • Brevet de technicien supérieur (BTS) : l'élève qui a obtenu son bac pro avec mention bien ou très bien est admis de droit en BTS du même domaine à la rentrée suivante. L’inscription se fait par la procédure d'admission-postbac (APB).

  • Licence universitaire : se prépare en 3 ans à l'université après le bac. Certaines universités proposent des mises à niveau propres aux élèves de bac pro. L’inscription se fait par la procédure d'admission-postbac (APB).

Pour en savoir plus

Références

Services et formulaires en ligne


Retour vers le haut de la page

Dans cette rubrique

A noter

Pour faciliter les procédures des français dans leurs déménagement, le gouvernement a ouvert un nouveau portail permettant de mettre à jour ses données auprès de plusieurs organismes de l’administration : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R11193. Un déménagement se prévoit à l’avance, comme le choix du mode de déménagement, l’inscription des enfants dans leur nouvel établissement scolaire, l’inscription sur les listes électorales, etc. Voici une liste des démarches : pour bien préparer son arrivée dans le nouveau domicile. En ce qui concerne les abonnements internet et téléphone, un transfert de ligne peut être demandé à son opérateur si le logement est éligible. Sinon, l’activation de ligne est nécessaire auprès d’un autre. Dans le cas d’un logement neuf, une demande de construction de ligne doit être effectuée à l’avance. Le changement d’adresse du contrat d’énergie doit être signalé à son fournisseur d’énergie ou celui de son choix. En cas de compteur coupé, le déplacement d’un technicien peut être nécessaire. Si l’énergie est toujours en service, la démarche EDF consiste à fournir l’adresse du nouveau domicile ainsi que les relevés compteur.

Téléchargements

CERFA formulaire pour vente au déballage mai 2019 PDF - 66.5 ko
Télécharger

Liens utiles

Le médiateur national de l’énergie : une institution publique pour accompagner les consommateurs
Connaître les démarches à effectuer quand on déménage, comprendre une facture d’électricité, comparer les offres des 40 fournisseurs d’électricité et/ou de gaz naturel nationaux, agir en cas de coupure d’énergie, utiliser le chèque énergie… Le médiateur national de l’énergie publie sur son site Energie-Info.fr une cinquantaine de fiches pratiques régulièrement mises à jour. Cette institution, créée il y a plus de 10 ans par l’Etat lorsque le marché de l’électricité et du gaz naturel s’est libéralisé, a comme mission d’accompagner les consommateurs dans cette ouverture à la concurrence.
Le médiateur national de l’énergie informe gratuitement, par téléphone ou sur internet, les consommateurs sur leurs droits et démarches en matière d’énergie. Il les aide aussi à régler leurs litiges à l’amiable en cas de différends avec une entreprise du secteur. Après avoir été saisi en ligne ou par courrier, les équipes du médiateur, selon les cas, orientent vers le bon interlocuteur ou chercher à trouver une solution équitable qui puisse satisfaire les différentes parties prenantes.
Informations pratiques :

  • www.energie-info.fr pour les fiches pratiques et le comparateur des offres électricité et gaz naturel
  • 0 800 112 212 (appel et service gratuits) pour poser toutes vos questions
  • www.energie-mediateur.fr pour saisir gratuitement le médiateur en ligne