Accueil > Ville citoyenne > Vos démarches

Vos démarches avec Service Public

Contenu de la page : Vos démarches avec Service Public

Thématiques principales :
Fil d'Ariane du guide : Guide des particuliers » Papiers - Citoyenneté » État civil - Identité - Authentification » Nom et prénom » Changement de nom de famille pour motif légitime

Changement de nom de famille pour motif légitime

Mis à jour le 18 février 2016
par « direction de l'information légale et administrative »

Toute personne peut demander à changer de Nom qui figure sur l'acte de naissance (appelé aussi nom de naissance ou nom patronymique) lorsqu'elle a un intérêt légitime. Le changement de nom est accordé par le ministre de la justice. La procédure nécessite une publication au Journal officiel et dans un journal d'annonces légales, dont les frais sont à la charge du demandeur.

Résumé de la procédure

I1159.png - IMAGE/PNG

Cas concernés

Motifs constituant un intérêt légitime

Vous pouvez faire votre demande pour changer par exemple :

  • un nom difficile à porter, car pouvant être perçu comme ridicule ou péjoratif,

  • ou un nom s'étant illustré de manière éclatante sur le plan national, si vous portez le nom d'une personne célèbre avec une mauvaise réputation.

Vous pouvez aussi demander à porter un autre nom si vous voulez :

  • éviter l'extinction d'un Nom qui figure sur l'acte de naissance (appelé aussi nom de naissance ou nom patronymique) et en usage depuis longtemps dans votre famille,

  • consacrer l'usage constant et continu d'un nom, si vous utilisez cet autre nom depuis longtemps et qu'il vous identifie publiquement (par exemple, si vous êtes un médecin connu comme le docteur Dupont alors que votre passeport indique que vous vous appelez Durand)

  • ou si vos frères et sœurs portent des noms différents et que vous voulez tous porter le même nom. Vous devez avoir le même père et la même mère, les demandes de demi-frères ou demi-sœurs ne sont pas admises.

Attention

Attention : si vous voulez modifier un nom à consonance étrangère, veillez à vérifier si vous relevez de la procédure de francisation.

Personnes concernées

* Cas 1 : Majeur seul

Tout Français majeur peut en faire la demande par lui-même pour lui-même. Lorsque plusieurs majeurs (des frères et sœurs par exemple) demandent le même nom, chacun doit constituer un dossier personnel.

Si votre demande vise à porter le nom de votre époux ou épouse, la procédure est différente.

* Cas 2 : Majeur pour lui et ses enfants

Tout Français majeur peut en faire la demande par lui-même pour lui-même. Lorsque plusieurs majeurs (des frères et sœurs par exemple) demandent le même nom, chacun doit constituer un dossier personnel.

Si vous avez transmis votre nom à vos enfants, ils changeront également de nom s'ils sont mineurs. Si vos enfants mineurs ont plus 13 ans, leur consentement est nécessaire.

Si votre demande vise à porter le nom de votre époux ou épouse, la procédure est différente.

* Cas 3 : Mineur seul

Toute personne peut demander à changer le nom d'un ses propres enfants français mineurs sans changer le sien. Par exemple, pour qu'il porte le même nom que ses demi-frères et demi-sœurs.

La demande peut être uniquement présentée par :

  • les parents du mineur,

  • un seul parent du mineur,

  • ou son tuteur (il faut dans ce cas l'autorisation du conseil de famille).

Toutefois, si le mineur a plus de 13 ans, son consentement personnel est nécessaire.

Il n'est pas nécessaire que le parent présentant la demande soit Français. En revanche, l'enfant concerné doit avoir la nationalité française.

Publication

Vous devez d'abord rendre publique votre demande avant de faire une requête officielle.

I1160.png - IMAGE/PNG

Demande de publication 

* Cas 1 : Cas général

Les demandes de publications doivent suivre un modèle précis.

Elles doivent indiquer impérativement :

  • votre état civil actuel et, si c'est le cas, celui de vos enfants mineurs concernés par la demande (nom, prénoms, date et lieu de naissance),

  • votre adresse,

  • le ou les nom(s) demandés (vous pouvez proposer plusieurs noms).

Cette demande de publication doit être envoyée à 2 journaux :

La demande de publication au Journal officiel se fait par courrier électronique ou par formulaire de contact ou par courrier simple. Vous ne devez utiliser qu'un seul de ces moyens.

Journal officiel

infos@dila.gouv.fr

DILA

26 rue Desaix

75727 Paris cedex 15

Le mode de transmission de la demande de publication dans un journal d'annonces légales est variable.

* Cas 2 : Vous vivez à l'étranger

Les demandes de publications doivent suivre un modèle précis.

Elles doivent indiquer impérativement :

  • votre état civil actuel et, si c'est le cas, celui de vos enfants mineurs concernés par la demande (nom, prénoms, date et lieu de naissance),

  • votre adresse,

  • le ou les nom(s) demandés (vous pouvez proposer plusieurs noms).

Cette demande doit être envoyée au Journal officiel, en France.

Vous pouvez transmettre votre demande par courrier électronique, par formulaire de contact ou par courrier simple. Vous ne devez utiliser qu'un seul de ces moyens.

Journal officiel

infos@dila.gouv.fr

DILA

26 rue Desaix

75727 Paris cedex 15

Coût

Les droits de publication au Journal officiel et dans un journal local sont à votre charge.

Le coût forfaitaire de publication de l'annonce au Journal officiel est de 110 € pour une annonce.

Le coût de publication de l'annonce dans un journal local dépend d'un certain nombre de critères dont le lieu de résidence, l'âge, le nombre de personne(s) par famille qui sollicite(nt) le changement de nom.

Requête

Après publication de votre demande, vous pouvez faire votre requête. Il n'est pas obligatoire d'avoir recours à un avocat.

* Cas 1 : Vous vivez en France

** Cas 1.1 : Changement du nom d'un majeur

Le dossier comprend :

  • une copie intégrale de votre acte de naissance datant de moins de 3 mois,

  • une copie d'une pièce prouvant que vous avez la nationalité française : copie de la carte nationale d'identité ou du passeport, certificat de nationalité française, déclaration d'acquisition de la nationalité française ou copie de Copie d'un acte officiel qui a la même valeur que l'original du décret de naturalisation,

  • le bulletin n°3 du casier judiciaire,

  • une requête personnelle sur papier libre adressée au ministre de la justice. Elle doit être datée et signée. Elle doit aussi comprendre les raisons de l'abandon du nom d'origine et les raisons du choix du nom demandé. Si vous proposez plusieurs nouveaux noms au ministre, vous devez indiquer un ordre de priorité. Tout document établissant le bien fondé de cette demande doit être joint pour l'appuyer (livret de famille, jugements..). Si vous souhaitez porter un nom en usage dans votre famille, vous pouvez fournir un arbre généalogique accompagné des copies des documents d'état civil des personnes recensées dans le tableau. Lorsque ces pièces n'existent qu'en un seul original, il est possible d'en fournir une copie.

  • le bordereau récapitulant toutes les pièces jointes au dossier. Il indique votre nom, vos prénoms, votre adresse et votre numéro de téléphone, et éventuellement votre adresse électronique,

  • si vos annonces ont été publiées au plus tard le 31 décembre 2015 : la ou les pages entières et en original des journaux (Journal officiel et journal d'annonces légales) dans lesquels les annonces ont été publiées,

  • si vos annonces ont été publiées depuis le 1er janvier 2016 : l'impression du fichier pdf de l'extrait du Journal officiel électronique authentifié + la ou les pages entières et en original du journal d'annonces légales.

Le dossier est à adresser directement au ministre de la justice.

Direction des affaires civiles et du Sceau

https://lannuaire.service-public.fr/gouvernement/administration-centrale-ou-ministere_171333

** Cas 1.2 : Changement du nom d'un mineur

*** Cas 1.2.1 : Dossier présenté par les deux parents

Le dossier comprend les documents suivants :

  • Copie intégrale de l'acte de naissance du mineur datant de moins de 3 mois

  • Copie d'une pièce prouvant que l'enfant a la nationalité française : carte nationale d'identité, passeport, certificat de nationalité française, déclaration d'acquisition de la nationalité française ou Copie d'un acte officiel qui a la même valeur que l'original du décret de naturalisation

  • Bulletin n°3 du casier judiciaire

  • Si le mineur a plus de 13 ans, son consentement personnel écrit et signé accompagné de la photocopie d'un document d'identité signé par lui (carte d'identité, passeport)

  • Si les annonces ont été publiées avant 2016 : la ou les pages entières et en original des journaux (Journal officiel et journal d'annonces légales) dans lesquels les annonces ont été publiées

  • Si les annonces ont été publiées depuis 2016 : impression du fichier pdf de l'extrait du Journal officiel électronique authentifié + la ou les pages entières et en original du journal d'annonces légales

  • Copie intégrale de l'acte de naissance de chaque parent datant de moins de 3 mois,

Le dossier est à adresser directement au ministre de la justice.

Direction des affaires civiles et du Sceau

https://lannuaire.service-public.fr/gouvernement/administration-centrale-ou-ministere_171333

*** Cas 1.2.2 : Dossier présenté par un seul parent (autorité parentale des deux parents)

Le dossier comprend les documents suivants :

  • Copie intégrale de l'acte de naissance du mineur datant de moins de 3 mois

  • Copie d'une pièce prouvant que l'enfant a la nationalité française : carte nationale d'identité, passeport, certificat de nationalité française, déclaration d'acquisition de la nationalité française ou Copie d'un acte officiel qui a la même valeur que l'original du décret de naturalisation

  • Bulletin n°3 du casier judiciaire

  • Si le mineur a plus de 13 ans, son consentement personnel écrit et signé accompagné de la photocopie d'un document d'identité signé par lui (carte d'identité, passeport)

  • Si les annonces ont été publiées avant 2016 : la ou les pages entières et en original des journaux (Journal officiel et journal d'annonces légales) dans lesquels les annonces ont été publiées

  • Si les annonces ont été publiées depuis 2016 : impression du fichier pdf de l'extrait du Journal officiel électronique authentifié + la ou les pages entières et en original du journal d'annonces légales

  • Copie intégrale de l'acte de naissance de chaque parent datant de moins de 3 mois,

  • Avis (consentement) sur papier libre, du second parent, sur le changement de nom sollicité pour l'enfant (ou autorisation du juge des tutelles en cas de désaccord)

Le dossier est à adresser directement au ministre de la justice.

Direction des affaires civiles et du Sceau

https://lannuaire.service-public.fr/gouvernement/administration-centrale-ou-ministere_171333

*** Cas 1.2.3 : Dossier présenté par un seul parent (qui exerce seul l'autorité parentale)

Le dossier comprend les documents suivants :

  • Copie intégrale de l'acte de naissance du mineur datant de moins de 3 mois

  • Copie d'une pièce prouvant que l'enfant a la nationalité française : carte nationale d'identité, passeport, certificat de nationalité française, déclaration d'acquisition de la nationalité française ou Copie d'un acte officiel qui a la même valeur que l'original du décret de naturalisation

  • Bulletin n°3 du casier judiciaire

  • Si le mineur a plus de 13 ans, son consentement personnel écrit et signé accompagné de la photocopie d'un document d'identité signé par lui (carte d'identité, passeport)

  • Si les annonces ont été publiées avant 2016 : la ou les pages entières et en original des journaux (Journal officiel et journal d'annonces légales) dans lesquels les annonces ont été publiées

  • Si les annonces ont été publiées depuis 2016 : impression du fichier pdf de l'extrait du Journal officiel électronique authentifié + la ou les pages entières et en original du journal d'annonces légales

  • Copie intégrale de l'acte de naissance du parent datant de moins de 3 mois

  • Si l'autre parent est décédé : copie intégrale de l'acte de décès

  • Si l'exercice de l'autorité parentale relève d'une décision de justice : copie du jugement conférant l'exercice exclusif de l'autorité parentale au parent demandeur ou retirant l'autorité parentale à l'autre parent

Le dossier est à adresser directement au ministre de la justice.

Direction des affaires civiles et du Sceau

https://lannuaire.service-public.fr/gouvernement/administration-centrale-ou-ministere_171333

*** Cas 1.2.4 : Dossier présenté par le tuteur du mineur

Le dossier comprend les documents suivants :

  • Copie intégrale de l'acte de naissance du mineur datant de moins de 3 mois

  • Copie d'une pièce prouvant que l'enfant a la nationalité française : carte nationale d'identité, passeport, certificat de nationalité française, déclaration d'acquisition de la nationalité française ou Copie d'un acte officiel qui a la même valeur que l'original du décret de naturalisation

  • Bulletin n°3 du casier judiciaire

  • Si le mineur a plus de 13 ans, son consentement personnel écrit et signé accompagné de la photocopie d'un document d'identité signé par lui (carte d'identité, passeport)

  • Si les annonces ont été publiées avant 2016 : la ou les pages entières et en original des journaux (Journal officiel et journal d'annonces légales) dans lesquels les annonces ont été publiées

  • Si les annonces ont été publiées depuis 2016 : impression du fichier pdf de l'extrait du Journal officiel électronique authentifié + la ou les pages entières et en original du journal d'annonces légales

  • Copie intégrale de l'acte de naissance du tuteur datant de moins de 3 mois

  • Autorisation du Conseil de famille

Le dossier est à adresser directement au ministre de la justice.

Direction des affaires civiles et du Sceau

https://lannuaire.service-public.fr/gouvernement/administration-centrale-ou-ministere_171333

* Cas 2 : Vous vivez à l'étranger

** Cas 2.1 : Changement du nom d'un majeur

Le dossier comprend :

  • une copie intégrale de votre acte de naissance datant de moins de 3 mois,

  • une copie d'une pièce prouvant que vous avez la nationalité française : copie de la carte nationale d'identité ou du passeport, certificat de nationalité française, déclaration d'acquisition de la nationalité française ou copie de Copie d'un acte officiel qui a la même valeur que l'original du décret de naturalisation,

  • le bulletin n°3 du casier judiciaire,

  • une requête personnelle sur papier libre adressée au ministre de la justice. Elle doit être datée et signée. Elle doit aussi comprendre les raisons de l'abandon du nom d'origine et les raisons du choix du nom demandé. Si vous proposez plusieurs nouveaux noms au ministre, vous devez indiquer un ordre de priorité. Tout document établissant le bien fondé de cette demande doit être joint pour l'appuyer (livret de famille, jugements..). Si vous souhaitez porter un nom en usage dans votre famille, vous pouvez fournir un arbre généalogique accompagné des copies des documents d'état civil des personnes recensées dans le tableau. Lorsque ces pièces n'existent qu'en un seul original, il est possible d'en fournir une copie.

  • le bordereau récapitulant toutes les pièces jointes au dossier. Il indique votre nom, vos prénoms, votre adresse et votre numéro de téléphone, et éventuellement votre adresse électronique,

  • si votre annonce a été publiée au plus tard le 31 décembre 2015 : la page entière et en original du Journal officiel dans lequel l'annonce a été publiée,

  • si votre annonce a été publiée depuis le 1er janvier 2016 : l'impression du fichier pdf de l'extrait du Journal officiel électronique authentifié.

Le dossier de demande de changement de nom est à adresser :

  • directement au ministre de la justice

  • ou via le consulat ou l'ambassade de France qui transmettra au ministre français de la justice.

Ambassade ou consulat français à l'étranger

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/le-ministere-et-son-reseau/annuaires-et-adresses-du-maedi/ambassades-et-consulats-francais-a-l-etranger/

Direction des affaires civiles et du Sceau

https://lannuaire.service-public.fr/gouvernement/administration-centrale-ou-ministere_171333

** Cas 2.2 : Changement du nom d'un mineur

*** Cas 2.2.1 : Dossier est présenté par les 2 parents

Le dossier comprend les documents suivants :

  • Copie intégrale de l'acte de naissance du mineur datant de moins de 3 mois

  • Copie d'une pièce prouvant que l'enfant a la nationalité française : carte nationale d'identité, passeport, certificat de nationalité française, déclaration d'acquisition de la nationalité française ou Copie d'un acte officiel qui a la même valeur que l'original du décret de naturalisation

  • Bulletin n°3 du casier judiciaire

  • Si le mineur a plus de 13 ans, son consentement personnel écrit et signé accompagné de la photocopie d'un document d'identité signé par lui (carte d'identité, passeport)

  • Si les annonces ont été publiées avant 2016 : la ou les pages entières et en original des journaux (Journal officiel et journal d'annonces légales) dans lesquels les annonces ont été publiées

  • Si les annonces ont été publiées depuis 2016 : impression du fichier pdf de l'extrait du Journal officiel électronique authentifié + la ou les pages entières et en original du journal d'annonces légales

  • Copie intégrale de l'acte de naissance de chaque parent datant de moins de 3 mois

Le dossier de demande de changement de nom est à adresser :

  • directement au ministre de la justice

  • ou via le consulat ou l'ambassade de France, qui transmettra au ministre français de la justice.

Ambassade ou consulat français à l'étranger

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/le-ministere-et-son-reseau/annuaires-et-adresses-du-maedi/ambassades-et-consulats-francais-a-l-etranger/

Direction des affaires civiles et du Sceau

https://lannuaire.service-public.fr/gouvernement/administration-centrale-ou-ministere_171333

*** Cas 2.2.2 : Dossier est présenté par un seul parent (autorité parentale des 2 parents)

Le dossier comprend les documents suivants :

  • Copie intégrale de l'acte de naissance du mineur datant de moins de 3 mois

  • Copie d'une pièce prouvant que l'enfant a la nationalité française : carte nationale d'identité, passeport, certificat de nationalité française, déclaration d'acquisition de la nationalité française ou Copie d'un acte officiel qui a la même valeur que l'original du décret de naturalisation

  • Bulletin n°3 du casier judiciaire

  • Si le mineur a plus de 13 ans, son consentement personnel écrit et signé accompagné de la photocopie d'un document d'identité signé par lui (carte d'identité, passeport)

  • Si les annonces ont été publiées avant 2016 : la ou les pages entières et en original des journaux (Journal officiel et journal d'annonces légales) dans lesquels les annonces ont été publiées

  • Si les annonces ont été publiées depuis 2016 : impression du fichier pdf de l'extrait du Journal officiel électronique authentifié + la ou les pages entières et en original du journal d'annonces légales

  • Copie intégrale de l'acte de naissance de chaque parent datant de moins de 3 mois

  • Avis (consentement) sur papier libre, du second parent, sur le changement de nom sollicité pour l'enfant (ou autorisation du juge des tutelles en cas de désaccord)

Le dossier de demande de changement de nom est à adresser :

  • directement au ministre de la justice,

  • ou via le consulat ou l'ambassade de France, qui transmettra au ministre français de la justice.

Ambassade ou consulat français à l'étranger

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/le-ministere-et-son-reseau/annuaires-et-adresses-du-maedi/ambassades-et-consulats-francais-a-l-etranger/

Direction des affaires civiles et du Sceau

https://lannuaire.service-public.fr/gouvernement/administration-centrale-ou-ministere_171333

*** Cas 2.2.3 : Le dossier est présenté par un seul parent qui exerce seul l'autorité parentale

Le dossier comprend les documents suivants :

  • Copie intégrale de l'acte de naissance du mineur datant de moins de 3 mois

  • Copie d'une pièce prouvant que l'enfant a la nationalité française : carte nationale d'identité, passeport, certificat de nationalité française, déclaration d'acquisition de la nationalité française ou Copie d'un acte officiel qui a la même valeur que l'original du décret de naturalisation

  • Bulletin n°3 du casier judiciaire

  • Si le mineur a plus de 13 ans, son consentement personnel écrit et signé accompagné de la photocopie d'un document d'identité signé par lui (carte d'identité, passeport)

  • Si les annonces ont été publiées avant 2016 : la ou les pages entières et en original des journaux (Journal officiel et journal d'annonces légales) dans lesquels les annonces ont été publiées

  • Si les annonces ont été publiées depuis 2016 : impression du fichier pdf de l'extrait du Journal officiel électronique authentifié + la ou les pages entières et en original du journal d'annonces légales

  • Copie intégrale de l'acte de naissance du parent datant de moins de 3 mois

  • Si l'autre parent est décédé : copie intégrale de l'acte de décès

  • Si l'exercice de l'autorité parentale relève d'une décision de justice : copie du jugement conférant l'exercice exclusif de l'autorité parentale au parent demandeur ou retirant l'autorité parentale à l'autre parent

Le dossier de demande de changement de nom est à adresser :

  • directement au ministre de la justice,

  • ou via le consulat ou l'ambassade de France, qui transmettra au ministre français de la justice.

Ambassade ou consulat français à l'étranger

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/le-ministere-et-son-reseau/annuaires-et-adresses-du-maedi/ambassades-et-consulats-francais-a-l-etranger/

Direction des affaires civiles et du Sceau

https://lannuaire.service-public.fr/gouvernement/administration-centrale-ou-ministere_171333

*** Cas 2.2.4 : Dossier est présenté par le tuteur du mineur

Le dossier comprend les documents suivants :

  • Copie intégrale de l'acte de naissance du mineur datant de moins de 3 mois

  • Copie d'une pièce prouvant que l'enfant a la nationalité française : carte nationale d'identité, passeport, certificat de nationalité française, déclaration d'acquisition de la nationalité française ou Copie d'un acte officiel qui a la même valeur que l'original du décret de naturalisation

  • Bulletin n°3 du casier judiciaire

  • Si le mineur a plus de 13 ans, son consentement personnel écrit et signé accompagné de la photocopie d'un document d'identité signé par lui (carte d'identité, passeport)

  • Si les annonces ont été publiées avant 2016 : la ou les pages entières et en original des journaux (Journal officiel et journal d'annonces légales) dans lesquels les annonces ont été publiées

  • Si les annonces ont été publiées depuis 2016 : impression du fichier pdf de l'extrait du Journal officiel électronique authentifié + la ou les pages entières et en original du journal d'annonces légales

  • Copie intégrale de l'acte de naissance du tuteur datant de moins de 3 mois

  • Autorisation du Conseil de famille

Le dossier de demande de changement de nom est à adresser :

  • directement au ministre de la justice,

  • ou via le consulat ou l'ambassade de France, qui transmettra au ministre français de la justice.

Ambassade ou consulat français à l'étranger

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/le-ministere-et-son-reseau/annuaires-et-adresses-du-maedi/ambassades-et-consulats-francais-a-l-etranger/

Direction des affaires civiles et du Sceau

https://lannuaire.service-public.fr/gouvernement/administration-centrale-ou-ministere_171333

Traitement de la requête

Instruction

Votre dossier est instruit par le Service du Sceau du ministère de la justice. Ce service peut demander au procureur de la République de procéder à une enquête. L'avis du Conseil d'État peut être sollicité en cas de difficulté.

A savoir

À savoir : si vous souhaitez vous désister de votre demande, vous devez le faire par écrit dans les deux mois qui suivent l'envoi du dossier.

Délai

Le délai pour obtenir une décision est variable en fonction de la complexité de la demande. Compter plusieurs mois.

Si votre demande est acceptée

Un décret portant changement de nom est publié au Journal officiel.

Un exemplaire (ou Copie d'un acte officiel qui a la même valeur que l'original du décret vous est adressé sous pli recommandé avec demande d'avis de réception ou par la voie diplomatique ou consulaire si vous résidez à l'étranger.

A savoir

À savoir : vous pouvez ensuite demander la rectification de vos actes d'état-civil avec votre nouveau nom et ainsi obtenir de nouveaux papiers.

Si votre demande est refusée

Si votre demande est refusée, le refus doit être motivé. Il vous est notifié par lettre recommandée avec accusé de réception ou par la voie diplomatique ou consulaire si vous résidez à l'étranger.

La décision de rejet peut être contestée devant le tribunal administratif de Paris par la voie d'un recours pour excès de pouvoir, dans le délai de 2 mois à partir de sa notification. Le recours à un avocat n'est pas obligatoire.

Tribunal administratif de Paris

http://paris.tribunal-administratif.fr/Informations-pratiques/Acces-et-coordonnees

Ce recours contentieux peut être précédé d'un recours gracieux adressé au ministre de la justice. Ce recours fera l'objet d'un nouvel examen uniquement si de nouveaux éléments de fait ou de droit sont présentés. Ce recours gracieux doit impérativement avoir été réalisé dans les 2 mois suivant la notification de la décision de rejet.

En cas de recours gracieux, le recours pour saisir le tribunal administratif est interrompu. Par exemple, si vous avez fait un recours gracieux, 1 mois après un 1er refus, vous aurez encore 1 mois après un éventuel refus de votre recours gracieux pour saisir le tribunal.

Opposition au changement de nom

Un tiers peut s'opposer au changement de nom de toute personne s'il donne des raisons précises (protection de son propre nom de famille par exemple).

Après la publication de la demande préalable et avant la publication du décret portant changement de nom et publié au Journal officiel, le tiers doit écrire un courrier au ministère de la justice.

Direction des affaires civiles et du Sceau

https://lannuaire.service-public.fr/gouvernement/administration-centrale-ou-ministere_171333

Après la publication du décret portant changement de nom et publié au Journal officiel, le tiers doit engager une procédure devant le Conseil d'État dans un délai de 2 mois après la publication.

Conseil d'État

http://www.conseil-etat.fr/Conseil-d-Etat/Contacts-Informations-pratiques

Si aucune opposition n'est émise ou si elle est rejetée, le secrétariat de la section du contentieux du Conseil d'État délivre :

  • un certificat de non-opposition, si personne ne s'est opposé,

  • ou une copie de la décision rejetant l'opposition.

Si le décret est annulé par le Conseil d'État, la demande ne peut pas être renouvelée, sauf en cas d'éléments nouveaux tout à fait exceptionnels.

Services et formulaires en ligne


Retour vers le haut de la page

Dans cette rubrique

A noter

Pour faciliter les procédures des français dans leurs déménagement, le gouvernement a ouvert un nouveau portail permettant de mettre à jour ses données auprès de plusieurs organismes de l’administration : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R11193. Un déménagement se prévoit à l’avance, comme le choix du mode de déménagement, l’inscription des enfants dans leur nouvel établissement scolaire, l’inscription sur les listes électorales, etc. Voici une liste des démarches : pour bien préparer son arrivée dans le nouveau domicile. En ce qui concerne les abonnements internet et téléphone, un transfert de ligne peut être demandé à son opérateur si le logement est éligible. Sinon, l’activation de ligne est nécessaire auprès d’un autre. Dans le cas d’un logement neuf, une demande de construction de ligne doit être effectuée à l’avance. Le changement d’adresse du contrat d’énergie doit être signalé à son fournisseur d’énergie ou celui de son choix. En cas de compteur coupé, le déplacement d’un technicien peut être nécessaire. Si l’énergie est toujours en service, la démarche EDF consiste à fournir l’adresse du nouveau domicile ainsi que les relevés compteur.

Téléchargements

CERFA formulaire pour vente au déballage mai 2019 PDF - 66.5 ko
Télécharger

Liens utiles

Le médiateur national de l’énergie : une institution publique pour accompagner les consommateurs
Connaître les démarches à effectuer quand on déménage, comprendre une facture d’électricité, comparer les offres des 40 fournisseurs d’électricité et/ou de gaz naturel nationaux, agir en cas de coupure d’énergie, utiliser le chèque énergie… Le médiateur national de l’énergie publie sur son site Energie-Info.fr une cinquantaine de fiches pratiques régulièrement mises à jour. Cette institution, créée il y a plus de 10 ans par l’Etat lorsque le marché de l’électricité et du gaz naturel s’est libéralisé, a comme mission d’accompagner les consommateurs dans cette ouverture à la concurrence.
Le médiateur national de l’énergie informe gratuitement, par téléphone ou sur internet, les consommateurs sur leurs droits et démarches en matière d’énergie. Il les aide aussi à régler leurs litiges à l’amiable en cas de différends avec une entreprise du secteur. Après avoir été saisi en ligne ou par courrier, les équipes du médiateur, selon les cas, orientent vers le bon interlocuteur ou chercher à trouver une solution équitable qui puisse satisfaire les différentes parties prenantes.
Informations pratiques :

  • www.energie-info.fr pour les fiches pratiques et le comparateur des offres électricité et gaz naturel
  • 0 800 112 212 (appel et service gratuits) pour poser toutes vos questions
  • www.energie-mediateur.fr pour saisir gratuitement le médiateur en ligne