Accueil > Ville citoyenne > Vos démarches

Vos démarches avec Service Public

Contenu de la page : Vos démarches avec Service Public

Thématiques principales :
Fil d'Ariane du guide : Guide des particuliers » Famille » Scolarité » Collège et lycée » Conseil de discipline au collège ou au lycée

Conseil de discipline au collège ou au lycée

Mis à jour le 0 janvier 2017
par « direction de l'information légale et administrative »

Le conseil de discipline prononce une sanction disciplinaire à l'encontre d'un élève qui a commis une faute. La sanction doit obligatoirement être prévue dans le règlement intérieur de l'établissement. Le conseil est automatiquement saisi si un membre du personnel est victime de violences physiques. Le conseil compétent est celui de l'établissement où l'élève est inscrit. Quand les faits sont trop graves, c'est le conseil de discipline départemental qui doit être saisi.

¤ SITUATION 1 : CONSEIL DE DISCIPLINE DE L'ÉTABLISSEMENT

Composition

* Cas 1 : Au collège

Le conseil de discipline comprend 14 membres, dont :

  • 9 membres de l'établissement : le chef d'établissement, son adjoint, un conseiller principal d'éducation (CPE), le gestionnaire de l'établissement et 5 représentants élus des personnels,

  • 3 représentants élus des parents d'élèves,

  • 2 représentants élus des élèves.

Tous les membres font partie du conseil d'administration de l'établissement, et les représentants sont élus par leurs pairs.

L'élection des représentants a lieu

  • au scrutin proportionnel au plus fort reste pour les représentants des élèves, des personnels enseignants et des parents d'élèves,

  • et au scrutin uninominal à 1 tour pour les personnels administratifs, sociaux et de santé, techniques, ouvriers et de service.

Elle est organisée à l'occasion de la 1re réunion du conseil d'administration.

Chaque membre doit avoir un suppléant, désigné dans les mêmes conditions.

* Cas 2 : Au lycée

Le conseil de discipline comprend 14 membres, dont :

  • 9 membres de l'établissement : le chef d'établissement, son adjoint, un conseiller principal d'éducation (CPE), le gestionnaire de l'établissement et 5 représentants élus des personnels,

  • 2 représentants élus des parents d'élèves,

  • 3 représentants élus des élèves.

Tous les membres font partie du conseil d'administration de l'établissement, et les représentants sont élus par leurs pairs.

L'élection des représentants a lieu

  • au scrutin proportionnel au plus fort reste pour les représentants des élèves, des personnels enseignants et des parents d'élèves,

  • et au scrutin uninominal à 1 tour pour les personnels administratifs, sociaux et de santé, techniques, ouvriers et de service.

Elle est organisée à l'occasion de la 1re réunion du conseil d'administration.

Chaque membre doit avoir un suppléant, désigné dans les mêmes conditions.

Saisie

Le chef d'établissement décide s'il faut engager des poursuites disciplinaires contre un élève.

A savoir

À savoir : le chef d'établissement doit saisir obligatoirement le conseil de discipline si un membre du personnel de l'établissement a été victime de violences physiques.

Procédure

L'élève et son représentant légal s'il est mineur sont convoqués par lettre recommandée. Le chef d'établissement convoque également :

  • la personne ayant demandé la comparution de l'élève,

  • les témoins ou les personnes susceptibles d'éclairer le conseil sur les faits reprochés à l'élève

  • et éventuellement la personne chargée d'assister l'élève pour le défendre .

Pour des raisons de sécurité, le chef d'établissement peut délocaliser le conseil de discipline dans un autre établissement scolaire ou dans les locaux de la direction des services départementaux de l'Éducation nationale.

Le président du conseil de discipline expose les faits.

Le conseil entend l'élève et, sur leur demande, la personne chargée de l'assister et son représentant légal.

Il entend également :

  • 2 professeurs de la classe (désignés par le chef d'établissement),

  • les 2 délégués de la classe,

  • et toute personne de l'établissement qui peut fournir des éléments d'information utiles sur l'élève.

Chaque partie doit présenter ses arguments.

Le conseil de discipline délibère à bulletins secrets à la majorité des suffrages exprimés.

Le président informe aussitôt l'élève et son représentant légal de la décision du conseil. Cette décision est notifiée par lettre recommandée, avec mention des délais et voies de recours possibles.

Quelles sanctions peut-il prendre ?

Il peut prononcer :

  • un avertissement,

  • un blâme,

  • une exclusion temporaire jusqu'à 8 jours maximum,

  • ou l'exclusion définitive de l'établissement.

Recours

Recours administratif

Une décision d'un conseil de discipline, d'un établissement ou départemental, peut faire l'objet d'un recours auprès du recteur de l'académie.

Direction des services départementaux de l'éducation nationale

http://www.education.gouv.fr/cid3/les-regions-academiques-academies-et-services-departementaux-de-l-education-nationale.html#La_carte_des_regions_academiques_et_les_coordonnees_des_rectorats_vice-rectorats_et_services_departementaux_de_l_Education_nationale

Ce recours doit être fait dans les 8 jours qui suivent la notification écrite de la sanction.

Le recours peut être réalisé :

  • par le représentant de l'élève,

  • ou par l'élève lui-même s'il est majeur,

  • ou par le chef d'établissement.

Le recteur prend sa décision après avoir consulté une commission académique.

La décision doit intervenir dans un délai d'un mois à partir de la réception du recours.

Recours contentieux

La décision peut faire l'objet d'un recours contentieux devant le tribunal administratif, mais seulement après un recours administratif.

L'élève ou son représentant peut contester la sanction d'un conseil de discipline ou celle du recteur après un recours administratif dans un délai de 2 mois après la notification.

¤ SITUATION 2 : CONSEIL DE DISCIPLINE DÉPARTEMENTAL

Il est saisi quand les faits reprochés à un élève sont trop graves pour être traités par le conseil de discipline de l'établissement qu'il fréquente.

Dans quel cas est-il saisi ?

Il peut être saisi :

  • pour des faits d'atteinte grave aux personnes ou aux biens,

  • lorsqu'une action disciplinaire est engagée par un directeur de collège ou de lycée à l'encontre d'un de ses élèves,

  • lorsque cet élève fait l'objet, parallèlement pour les mêmes faits, de poursuites pénales ou lorsqu'il a déjà été exclu définitivement de son précédent établissement,

  • si la sérénité du conseil de discipline du collège ou du lycée n'est pas assurée ou si l'ordre et la sécurité dans l'établissement seraient compromis.

Composition

Le conseil de discipline départemental est constitué par :

  • le directeur académique des services de l'Éducation nationale (Dasen) ou son représentant, président,

  • 2 représentants des personnels de direction,

  • 4 représentants des personnels d'établissement

  • 2 représentants des parents d'élèves,

  • 2 représentants des élèves.

Ces représentants (sauf le Dasen) sont tous membres d'un conseil de discipline d'établissement.

Ils sont nommés pour 1 an par le recteur d'académie.

Qui le saisit ?

Le chef d'établissement saisit le Dasen afin qu'il réunisse le conseil de discipline départemental. Cette saisine a un caractère exceptionnel.

Procédure

L'élève et son représentant légal s'il est mineur sont convoqués par lettre recommandée. Le directeur académique convoque également :

  • la personne ayant demandé la comparution de l'élève,

  • les témoins ou les personnes susceptibles d'éclairer le conseil sur les faits reprochés à l'élève

  • et éventuellement la personne chargée d'assister l'élève pour le défendre .

Le président du conseil de discipline ( c'est à dire le directeur académique) expose les faits.

Le conseil entend l'élève et, sur leur demande, la personne chargée de l'assister et son représentant légal.

Il entend également :

  • 2 professeurs de la classe (désignés par le chef d'établissement),

  • les 2 délégués de la classe,

  • et toute personne de l'établissement qui peut fournir des éléments d'information utiles sur l'élève.

Chaque partie doit présenter ses arguments.

Le conseil de discipline délibère à bulletins secrets à la majorité des suffrages exprimés.

Le président informe aussitôt l'élève et son représentant légal de la décision du conseil. Cette décision est notifiée par lettre recommandée, avec mention des délais et voies de recours possibles.

Quelles sanctions peut-il prendre ?

Il peut prononcer les mêmes sanctions que le conseil de discipline d'établissement, à savoir :

  • un avertissement,

  • un blâme,

  • une exclusion temporaire jusqu'à 8 jours maximum,

  • ou l'exclusion définitive de l'établissement.

Recours

Recours administratif

Une décision d'un conseil de discipline, d'un établissement ou départemental, peut faire l'objet d'un recours auprès du recteur de l'académie.

Direction des services départementaux de l'éducation nationale

http://www.education.gouv.fr/cid3/les-regions-academiques-academies-et-services-departementaux-de-l-education-nationale.html#La_carte_des_regions_academiques_et_les_coordonnees_des_rectorats_vice-rectorats_et_services_departementaux_de_l_Education_nationale

Ce recours doit être fait dans les 8 jours qui suivent la notification écrite de la sanction.

Le recours peut être réalisé :

  • par le représentant de l'élève,

  • ou par l'élève lui-même s'il est majeur,

  • ou par le chef d'établissement.

Le recteur prend sa décision après avoir consulté une commission académique.

La décision doit intervenir dans un délai d'un mois à partir de la réception du recours.

Recours contentieux

La décision peut faire l'objet d'un recours contentieux devant le tribunal administratif, mais seulement après un recours administratif.

L'élève ou son représentant peut contester la sanction d'un conseil de discipline ou celle du recteur après un recours administratif dans un délai de 2 mois après la notification.


Retour vers le haut de la page

Dans cette rubrique

A noter

Pour faciliter les procédures des français dans leurs déménagement, le gouvernement a ouvert un nouveau portail permettant de mettre à jour ses données auprès de plusieurs organismes de l’administration : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R11193. Un déménagement se prévoit à l’avance, comme le choix du mode de déménagement, l’inscription des enfants dans leur nouvel établissement scolaire, l’inscription sur les listes électorales, etc. Voici une liste des démarches : pour bien préparer son arrivée dans le nouveau domicile. En ce qui concerne les abonnements internet et téléphone, un transfert de ligne peut être demandé à son opérateur si le logement est éligible. Sinon, l’activation de ligne est nécessaire auprès d’un autre. Dans le cas d’un logement neuf, une demande de construction de ligne doit être effectuée à l’avance. Le changement d’adresse du contrat d’énergie doit être signalé à son fournisseur d’énergie ou celui de son choix. En cas de compteur coupé, le déplacement d’un technicien peut être nécessaire. Si l’énergie est toujours en service, la démarche EDF consiste à fournir l’adresse du nouveau domicile ainsi que les relevés compteur.

Téléchargements

CERFA formulaire pour vente au déballage mai 2019 PDF - 66.5 ko
Télécharger

Liens utiles

Le médiateur national de l’énergie : une institution publique pour accompagner les consommateurs
Connaître les démarches à effectuer quand on déménage, comprendre une facture d’électricité, comparer les offres des 40 fournisseurs d’électricité et/ou de gaz naturel nationaux, agir en cas de coupure d’énergie, utiliser le chèque énergie… Le médiateur national de l’énergie publie sur son site Energie-Info.fr une cinquantaine de fiches pratiques régulièrement mises à jour. Cette institution, créée il y a plus de 10 ans par l’Etat lorsque le marché de l’électricité et du gaz naturel s’est libéralisé, a comme mission d’accompagner les consommateurs dans cette ouverture à la concurrence.
Le médiateur national de l’énergie informe gratuitement, par téléphone ou sur internet, les consommateurs sur leurs droits et démarches en matière d’énergie. Il les aide aussi à régler leurs litiges à l’amiable en cas de différends avec une entreprise du secteur. Après avoir été saisi en ligne ou par courrier, les équipes du médiateur, selon les cas, orientent vers le bon interlocuteur ou chercher à trouver une solution équitable qui puisse satisfaire les différentes parties prenantes.
Informations pratiques :

  • www.energie-info.fr pour les fiches pratiques et le comparateur des offres électricité et gaz naturel
  • 0 800 112 212 (appel et service gratuits) pour poser toutes vos questions
  • www.energie-mediateur.fr pour saisir gratuitement le médiateur en ligne