Accueil > Ville citoyenne > Vos démarches

Vos démarches avec Service Public

Contenu de la page : Vos démarches avec Service Public

Thématiques principales :
Fil d'Ariane du guide : Guide des particuliers » Papiers - Citoyenneté » Citoyenneté » Volontariats » Volontariat dans les armées

Volontariat dans les armées

Mis à jour le 12 juin 2017
par « direction de l'information légale et administrative »

Le volontariat dans les armées permet aux jeunes Français de vivre une première expérience sous les drapeaux : il s'agit d'un contrat d'1 an renouvelable durant lequel le volontaire sert dans une unité de l'armée de Terre, de l'Air, de la Marine nationale ou de la Gendarmerie. Le volontaire perçoit une solde mensuelle et peut avancer en grade, sous conditions.

De quoi s'agit-il ?

Le volontariat dans les armées est un contrat d'1 an renouvelable qui permet à un(e) volontaire de se confronter au métier des armes.

Attention

Attention : il ne faut pas confondre le volontariat dans les armées avec l'engagement volontaire dans les armées, qui correspond à la signature d'un contrat de soldat professionnel.

À l'issue d'une formation militaire initiale, le volontaire participe aux missions de l'unité dans laquelle il est affecté, au sein de l'Armée de Terre, de l'Air de la Marine nationale ou de la Gendarmerie. Le volontaire peut également servir dans les autres directions et services du ministère des Armées.

Qui peut être volontaire ?

Pour être volontaire dans les armées, il faut remplir les conditions cumulatives suivantes :

  • posséder la nationalité française ;

  • avoir entre 17 ans et 26 ans à la date de dépôt de la demande ;

  • être reconnu apte physiquement et médicalement ;

  • être en règle avec les obligations du service national.

Le bulletin n°2 du casier judiciaire ne doit pas porter de mentions incompatibles avec les fonctions exercées.

Démarche

* Cas 1 : Armée de Terre

Prenez un rendez-vous auprès d'un centre d'information et de recrutement des forces armées (Cirfa).

Armée de terre - Centre d'information et de recrutement des forces armées (Cirfa)

http://www.recrutement.terre.defense.gouv.fr/ou-nous-rencontrer

* Cas 2 : Marine nationale

Prenez un rendez-vous auprès d'un centre d'information et de recrutement des forces armées (Cirfa).

Marine - Centre d'information et de recrutement des forces armées (Cirfa)

http://www.etremarin.fr/contactez-votre-cirfa

* Cas 3 : Armée de l'Air

Centre de contact : Recrutement dans l'armée de l'air

Prenez un rendez-vous auprès d'un centre d'information et de recrutement des forces armées (Cirfa).

Armée de l'air- Centre d'information et de recrutement des forces armées (Cirfa)

http://air-touteunearmee.fr/cirfapage

* Cas 4 : Gendarmerie nationale

Centre de contact : Recrutement dans la gendarmerie

* Cas 5 : Service de santé des armées

Contactez le bureau local des ressources humaines (BLRH) du service de santé des armées le plus proche de chez vous.

Bureau local des ressources humaines du service de santé des armées

http://www.defense.gouv.fr/sante/recrutement/administratifs-et-techniciens/militaire-du-rang/volontaires-du-service-de-sante-des-armees-vssa

Signature et durée du contrat de volontariat

Le contrat de volontariat est signé par le volontaire et le ministre des armées ou de l'intérieur si volontariat est effectuée au sein de la Gendarmerie nationale.

Il est conclu pour 1 an. Le contrat est renouvelable 4 fois au maximum.

A savoir

À savoir : les volontaires au sein de la Gendarmerie nationale peuvent être maintenus en service pour une année supplémentaire.

Le volontaire est soumis à une période probatoire de 3 mois, renouvelable une fois, pendant laquelle l'autorité militaire ou le volontaire peut mettre fin sans préavis à son contrat.

Si la nature du volontariat le permet, il peut être fractionné en périodes (de 1 mois au minimum) appelées fractions d'activité.

La formation militaire initiale ne peut pas être fractionnée.

L'écart entre deux fractions ne peut pas excéder 9 mois.

Le renouvellement du contrat doit être demandé par écrit 1 mois avant le terme du contrat en cours.

Statut du volontaire

Régime applicable

Le volontaire dans les armées est soumis au règlement de discipline générale dans les armées et aux régimes de permissions des militaires.

Le volontaire reçoit une solde mensuelle.

Il bénéficie en outre de diverses prestations en nature (il est entretenu par l'État) ou perçoit une allocation équivalente qui s'ajoute à sa solde (notamment s'il sert dans la gendarmerie).

Avancement du volontaire

Le volontaire souscrit son contrat comme soldat. Il peut ensuite être promu jusqu'au grade de sergent, sous conditions.

Sous réserve d'avoir suivi un cycle de formation, les volontaires peuvent être nommés au grade d'aspirant.

A noter

À noter : le volontaire peut obtenir la validation des acquis de l'expérience (VAE) au titre de son expérience au cours du volontariat.

Montant mensuel de la solde

Montant mensuel des soldes

Grades

Solde mensuelle

Soldat

734,7 €

Caporal

762,63 €

Caporal-chef

804,4 €

Sergent

846,33 €

Aspirant

869,57 €

Fin du contrat

Fin anticipée du contrat

Le contrat de volontariat prend fin avant son terme dans les cas suivants :

  • engagement professionnel dans les armées ;

  • raison de santé ;

  • motif disciplinaire ;

  • perte du grade ou de la nationalité française.

A savoir

À savoir : le volontaire peut demander la fin anticipée de son contrat par écrit.

Intégration de la réserve opérationnelle

Les personnes ayant effectué un volontariat dans les armées jusqu'à son terme ont vocation à intégrer la réserve opérationnelle.

Pour en savoir plus


Retour vers le haut de la page

Dans cette rubrique

A noter

Pour faciliter les procédures des français dans leurs déménagement, le gouvernement a ouvert un nouveau portail permettant de mettre à jour ses données auprès de plusieurs organismes de l’administration : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R11193. Un déménagement se prévoit à l’avance, comme le choix du mode de déménagement, l’inscription des enfants dans leur nouvel établissement scolaire, l’inscription sur les listes électorales, etc. Voici une liste des démarches : pour bien préparer son arrivée dans le nouveau domicile. En ce qui concerne les abonnements internet et téléphone, un transfert de ligne peut être demandé à son opérateur si le logement est éligible. Sinon, l’activation de ligne est nécessaire auprès d’un autre. Dans le cas d’un logement neuf, une demande de construction de ligne doit être effectuée à l’avance. Le changement d’adresse du contrat d’énergie doit être signalé à son fournisseur d’énergie ou celui de son choix. En cas de compteur coupé, le déplacement d’un technicien peut être nécessaire. Si l’énergie est toujours en service, la démarche EDF consiste à fournir l’adresse du nouveau domicile ainsi que les relevés compteur.

Téléchargements

CERFA formulaire pour vente au déballage mai 2019 PDF - 66.5 ko
Télécharger

Liens utiles

Le médiateur national de l’énergie : une institution publique pour accompagner les consommateurs
Connaître les démarches à effectuer quand on déménage, comprendre une facture d’électricité, comparer les offres des 40 fournisseurs d’électricité et/ou de gaz naturel nationaux, agir en cas de coupure d’énergie, utiliser le chèque énergie… Le médiateur national de l’énergie publie sur son site Energie-Info.fr une cinquantaine de fiches pratiques régulièrement mises à jour. Cette institution, créée il y a plus de 10 ans par l’Etat lorsque le marché de l’électricité et du gaz naturel s’est libéralisé, a comme mission d’accompagner les consommateurs dans cette ouverture à la concurrence.
Le médiateur national de l’énergie informe gratuitement, par téléphone ou sur internet, les consommateurs sur leurs droits et démarches en matière d’énergie. Il les aide aussi à régler leurs litiges à l’amiable en cas de différends avec une entreprise du secteur. Après avoir été saisi en ligne ou par courrier, les équipes du médiateur, selon les cas, orientent vers le bon interlocuteur ou chercher à trouver une solution équitable qui puisse satisfaire les différentes parties prenantes.
Informations pratiques :

  • www.energie-info.fr pour les fiches pratiques et le comparateur des offres électricité et gaz naturel
  • 0 800 112 212 (appel et service gratuits) pour poser toutes vos questions
  • www.energie-mediateur.fr pour saisir gratuitement le médiateur en ligne