Accueil > Ville citoyenne > Vos démarches

Vos démarches avec Service Public

Contenu de la page : Vos démarches avec Service Public

Thématiques principales :
Fil d'Ariane du guide : Guide des particuliers » Famille » Protection des personnes » Protection juridique (tutelle, curatelle...) » Comment les proches peuvent-ils contrôler l'action du tuteur ou du curateur ?

Comment les proches peuvent-ils contrôler l'action du tuteur ou du curateur ?

Mis à jour le 25 juillet 2016
par « direction de l'information légale et administrative »

¤ SITUATION 1 : SUBROGÉ CURATEUR

Le juge peut désigner un subrogé curateur. Si le curateur est parent ou allié du mineur dans une branche, le subrogé curateur est choisi, dans la mesure du possible, dans l'autre branche. Lorsque aucun membre de la famille ou aucun proche ne peut assumer les fonctions du subrogé, un mandataire judiciaire à la protection des majeurs peut être désigné. Le subrogé curateur contrôle les actes passés par le curateur. Sa responsabilité peut être engagée.

Qui est le subrogé curateur ?

Afin d'éviter notamment conflit d'intérêts et tension familiale, le juge peut désigner un subrogé curateur. Celui-ci peut correspondre :

Lorsque aucun membre de la famille ou aucun proche ne peut assumer la curatelle, le juge désigne un mandataire judiciaire à la protection des majeurs.

A noter

À noter : le mandataire ne peut refuser d'accomplir les actes urgents, notamment les Acte effectué par nécessité ou par urgence afin de sauvegarder un droit (par exemple, renouvellement d'une inscription hypothécaire) ou empêcher la perte d'un bien (par exemple, réparation d'un bâtiment dégradé) indispensables à la préservation du patrimoine de la personne protégée.

Rôle du subrogé curateur

Le subrogé curateur surveille les actes passés par le curateur (notamment en cas d'erreurs).

Selon les cas, le subrogé curateur assiste ou représente la personne protégée lorsque :

  • les intérêts de la personne protégée sont en opposition avec ceux du curateur (par exemple, en cas de règlement d'une succession). Le curateur ne peut pas être juge et partie ;

  • le curateur ne peut apporter assistance à la personne protégée ;

  • le curateur ne peut agir pour le compte de la personne protégée en raison des limitations de sa mission.

A noter

À noter : lors de la réalisation des opérations d'inventaire , s'il a été nommé, le subrogé curateur doit être présent.

Obligation d'information

Le subrogé curateur a l'obligation d'informer sans délai le juge s'il constate que le curateur a commis des fautes dans l'exercice de sa mission. De plus, le subrogé curateur doit être informé et consulté par le curateur avant tout Actes qui engagent le patrimoine d'une personne, pour le présent ou l'avenir (exemple : vente d'un immeuble, conclusion d'un emprunt, donation). Ces actes graves entraînent une transmission de droits qui peuvent diminuer la valeur du patrimoine. accompli par celui-ci.

Responsabilité

Lorsque le subrogé curateur constate que le curateur a commis des fautes dans l'exercice de sa mission, et qu'il n'informe pas sans délai le juge, le subrogé curateur peut voir sa responsabilité engagée.

En cas de cessation des fonctions du curateur, il revient au subrogé curateur de provoquer le remplacement du curateur. En l'absence de curateur, la responsabilité du subrogé curateur peut être engagée à la place du curateur.

Fin de mission

La mission du subrogé curateur cesse en même temps que celle du curateur.

Pour rappel, la curatelle peut prendre fin notamment :

  • à tout moment si le juge décide qu'elle n'est plus nécessaire, à la demande du majeur ou de toute personne habilitée à demander une mise sous curatelle, après avis médical ;

  • en l'absence de renouvellement, à l'expiration de la durée fixée ;

  • si une mesure de tutelle remplace la curatelle.

¤ SITUATION 2 : SUBROGÉ TUTEUR

Le juge peut désigner un subrogé tuteur. Dans le cadre d'une tutelle, ce droit revient également au conseil de famille. Si le tuteur est parent ou allié du mineur dans une branche, le subrogé tuteur est choisi, si possible, dans l'autre branche. Lorsque aucun membre de la famille ou aucun proche ne peut assumer les fonctions du subrogé, un mandataire judiciaire à la protection des majeurs peut être désigné. Le subrogé tuteur contrôle les actes du tuteur. Sa responsabilité peut être engagée.

Qui est le subrogé tuteur?

Afin d'éviter notamment conflit d'intérêts et tension familiale, le juge peut désigner un subrogé tuteur. Celui-ci peut correspondre :

Lorsque aucun membre de la famille ou aucun proche ne peut assumer la tutelle, le juge désigne un mandataire judiciaire à la protection des majeurs.

A noter

À noter : Le mandataire ne peut refuser d'accomplir les actes urgents, notamment les Acte effectué par nécessité ou par urgence afin de sauvegarder un droit (par exemple, renouvellement d'une inscription hypothécaire) ou empêcher la perte d'un bien (par exemple, réparation d'un bâtiment dégradé) indispensables à la préservation du patrimoine de la personne protégée.

Rôle du subrogé tuteur

Contrôle des actes du tuteur et suppléant

Le rôle du subrogé tuteur est de surveiller les actes passés par le tuteur (notamment en cas d'erreurs).

Selon les cas, le subrogé tuteur assiste ou représente la personne protégée lorsque :

  • les intérêts de la personne protégée sont en opposition avec ceux du tuteur (par exemple, en cas de règlement d'une succession). Le tuteur ne peut pas être juge et partie.

  • le tuteur ne peut apporter assistance à la personne protégée

  • le tuteur ne peut agir pour le compte de la personne protégée en raison des limitations de sa mission.

S'il a été préalablement désigné, le subrogé tuteur est présent lorsque le tuteur fait procéder à l'inventaire des biens de la personne protégée.

Vérification du compte de gestion

Chaque année, le tuteur doit remettre, notamment au subrogé tuteur, une copie du compte de gestion et des pièces justificatives. Le subrogé tuteur, s'il a été nommé, vérifie le compte de gestion avant de le transmettre avec ses observations au greffier en chef. Le juge peut décider que la mission de vérification et d'approbation des comptes dévolue au greffier en chef sera exercée par le subrogé tuteur.

Articulation avec le conseil de famille

Nomination par le conseil de famille

Si le conseil de famille existe, celui-ci nomme le subrogé tuteur. Le subrogé tuteur fait partie du conseil de famille. Si le tuteur est parent ou allié du mineur dans une branche, le subrogé tuteur est choisi, dans la mesure du possible, dans l'autre branche.

Une fois nommé, le subrogé tuteur atteste auprès du juge que le tuteur accompli correctement sa mission. Lorsqu'il remplace le tuteur, le subrogé tuteur ne peut pas voter au sein du conseil de famille. Le conseil de famille statue sur les empêchements, les retraits et les remplacements qui intéressent le subrogé tuteur.

Action en nullité

Le subrogé tuteur peut exercer une action en nullité lorsque les délibérations du conseil de famille sont nulles, notamment pour cause de dol, de fraude ou sur la forme. Cette action doit être exercée dans les 2 années de la délibération. Si des actes ont été accomplis en vertu d'une délibération qui a été par la suite annulée, le délai de 2 ans a pour point de départ l'acte et non la délibération.

Attention

Attention : En cas de dol ou de fraude, la prescription ne court qu'à partir de la découverte du fait qui en est à l'origine.

Obligation d'information

Le subrogé tuteur a l'obligation d'informer sans délai le juge s'il constate que le tuteur a commis des fautes dans l'exercice de sa mission. Le subrogé tuteur doit être informé et consulté par le tuteur avant tout Actes qui engagent le patrimoine d'une personne, pour le présent ou l'avenir (exemple : vente d'un immeuble, conclusion d'un emprunt, donation). Ces actes graves entraînent une transmission de droits qui peuvent diminuer la valeur du patrimoine. accompli par celui-ci.

Responsabilité

Lorsque le subrogé tuteur constate que le tuteur a commis des fautes dans l'exercice de sa mission, et qu'il n'informe pas sans délai le juge, le subrogé tuteur peut voir sa responsabilité engagée.

En cas de cessation des fonctions du tuteur, il revient au subrogé tuteur de provoquer le remplacement du tuteur. En l'absence de tuteur, la responsabilité du subrogé tuteur peut être engagée à la place du tuteur.

Fin de mission

La mission du subrogé tuteur cesse en même temps que celle du tuteur.

Pour rappel, la mesure peut prendre fin :

  • à tout moment si le juge décide qu'elle n'est plus nécessaire, à la demande du majeur ou de toute personne habilitée à demander une mise sous tutelle, le juge statuant après avis médical,

  • à l'expiration de la durée fixée, en l'absence de renouvellement,

  • si une mesure de curatelle est prononcée en remplacement de la tutelle.

Références

Où s'adresser ?

Tribunal d'instance (TI)

- Pour s'adresser au juge

Retour vers le haut de la page

Dans cette rubrique

A noter

Pour faciliter les procédures des français dans leurs déménagement, le gouvernement a ouvert un nouveau portail permettant de mettre à jour ses données auprès de plusieurs organismes de l’administration : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R11193. Un déménagement se prévoit à l’avance, comme le choix du mode de déménagement, l’inscription des enfants dans leur nouvel établissement scolaire, l’inscription sur les listes électorales, etc. Voici une liste des démarches : pour bien préparer son arrivée dans le nouveau domicile. En ce qui concerne les abonnements internet et téléphone, un transfert de ligne peut être demandé à son opérateur si le logement est éligible. Sinon, l’activation de ligne est nécessaire auprès d’un autre. Dans le cas d’un logement neuf, une demande de construction de ligne doit être effectuée à l’avance. Le changement d’adresse du contrat d’énergie doit être signalé à son fournisseur d’énergie ou celui de son choix. En cas de compteur coupé, le déplacement d’un technicien peut être nécessaire. Si l’énergie est toujours en service, la démarche EDF consiste à fournir l’adresse du nouveau domicile ainsi que les relevés compteur.

Téléchargements

CERFA formulaire pour vente au déballage mai 2019 PDF - 66.5 ko
Télécharger

Liens utiles

Le médiateur national de l’énergie : une institution publique pour accompagner les consommateurs
Connaître les démarches à effectuer quand on déménage, comprendre une facture d’électricité, comparer les offres des 40 fournisseurs d’électricité et/ou de gaz naturel nationaux, agir en cas de coupure d’énergie, utiliser le chèque énergie… Le médiateur national de l’énergie publie sur son site Energie-Info.fr une cinquantaine de fiches pratiques régulièrement mises à jour. Cette institution, créée il y a plus de 10 ans par l’Etat lorsque le marché de l’électricité et du gaz naturel s’est libéralisé, a comme mission d’accompagner les consommateurs dans cette ouverture à la concurrence.
Le médiateur national de l’énergie informe gratuitement, par téléphone ou sur internet, les consommateurs sur leurs droits et démarches en matière d’énergie. Il les aide aussi à régler leurs litiges à l’amiable en cas de différends avec une entreprise du secteur. Après avoir été saisi en ligne ou par courrier, les équipes du médiateur, selon les cas, orientent vers le bon interlocuteur ou chercher à trouver une solution équitable qui puisse satisfaire les différentes parties prenantes.
Informations pratiques :

  • www.energie-info.fr pour les fiches pratiques et le comparateur des offres électricité et gaz naturel
  • 0 800 112 212 (appel et service gratuits) pour poser toutes vos questions
  • www.energie-mediateur.fr pour saisir gratuitement le médiateur en ligne