Accueil > Ville citoyenne > Vos démarches

Vos démarches avec Service Public

Contenu de la page : Vos démarches avec Service Public

Thématiques principales :
Fil d'Ariane du guide : Guide des particuliers » Social - Santé » Chômage » Chômage : aides à la reprise d'activité » Chômage : aide à la mobilité, bon de transport et de réservation SNCF

Chômage : aide à la mobilité, bon de transport et de réservation SNCF

Mis à jour le 28 mars 2017
par « direction de l'information légale et administrative »

Si vous êtes inscrit comme demandeur d'emploi, et selon votre situation, vous pouvez obtenir une aide à la mobilité. Votre entretien d'embauche doit se situer à plus de 60 km de votre résidence. Vos frais d'hébergement et de repas peuvent être également remboursés en partie. Votre demande doit être faite dans votre espace personnel Pôle emploi ou auprès de votre conseiller. Vous pouvez également bénéficier sous certaines conditions d'un bon de transport ou de réservation SNCF.

Aide à la mobilité

Personne concernée

Vous pouvez percevoir de l'aide à la mobilité si vous êtes :

  • non indemnisé au titre de l'allocation chômage (tout en étant inscrit comme demandeur d'emploi) ;

  • ou en cours d'activité dans le cadre d'un emploi d'avenir ;

  • ou créateur (ou repreneur) d'entreprise, dans le cadre d'une reprise d'emploi, et vous bénéficiez du statut de salarié de l'entreprise ;

  • ou si vous percevez une allocation chômage inférieure ou égale à l'allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE) (soit 28,67 € par jour) ;

  • ou si vous allez reprendre une activité (par exemple, CDD ou contrat de travail temporaire).

Attention

Attention :  votre situation est appréciée au jour de votre demande d'aide.

Conditions d'attribution

Pour que Pôle emploi puisse contribuer à vos frais de transport, vous devez réunir les conditions suivantes :

  • l'entretien d'embauche, la participation à un concours public ou à une prestation intensive (par exemple, Stratégie de recherche d'emploi (STR), évaluation par simulation préalable au recrutement, mobilisation vers l'emploi (MOV)), votre reprise d'emploi ou votre entrée en formation (par exemple, l'action de formation conventionnée par Pôle emploi (AFC), l'action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR) et la préparation Opérationnelle à l'Emploi individuelle (POEI), le bilan de compétence est exclu) est situé à plus de 60 km ou à 2 heures de trajet aller-retour de votre résidence principale. La distance s’apprécie sur la base d'un seul aller-retour. Par conséquent, si vous effectuez 2 allers/retours par jour de 42 km chacun, l'aide à la mobilité ne pourra pas vous être attribuée.

  • et la recherche d'emploi ou la reprise d'activité doit concerner un CDI, un CDD d'au moins 3 mois consécutifs (de date à date, par exemple du 14 février au 14 mai) ou un contrat de travail temporaire (CTT) d'au moins 3 mois consécutifs (de date à date). Si vous avez précédemment travaillé, votre CDD ou CTT doit avoir été d'une durée minimale de 3 mois. Si la durée cumulée des CDD ou CTT est supérieure à 3 mois, vous ne pourrez pas obtenir l'aide à la mobilité. Sont également pris en compte les contrats de professionnalisation et les contrats d'apprentissage (si leur durée est supérieure à 3 mois). Vous ne pouvez pas prétendre à l'aide à la mobilité si vous recherchez ou reprenez un emploi dans le cadre d'un volontariat international en entreprise (VIE) ou d'un contrat de service civique.

L'aide à la mobilité est valable uniquement sur le réseau SNCF et en France métropolitaine.

Dépenses prises en compte

Vos dépenses peuvent être partiellement prises en charge selon le plafond déterminé pour chaque type d'aide.

Plafond de la participation de Pôle emploi dans vos frais liés à votre déplacement

Type de frais pouvant donner lieu à une participation de Pôle emploi

Plafond de l'aide

Indemnité kilométrique

0,20 € par kilomètres parcourus multipliés par le nombre de kilomètres aller-retour

Frais d'hébergement (par exemple, hôtel)

30 € par nuitée (sous condition de présenter à Pôle emploi une facture)

Frais de repas

6 € par jour (sous réserve de présenter à Pôle emploi un justificatif).

Versement de l'aide dans le cadre d'une recherche d'emploi

Si le bon de l'aide à la mobilité est d'un montant inférieur à 150 €, le bon doit être présenté au guichet du Trésor public. Il doit être remis dans un délai maximal de 7 jours après la date de signature du bon.

Service en charge des impôts (trésorerie, centre des impôts fonciers...)

https://www.impots.gouv.fr/portail/contacts

Dans les autres cas, le paiement des frais sera effectué par Pôle emploi après réception des justificatifs.

L'aide à la mobilité n'est pas imposable sur le revenu.

Plafond et durée maximum

Vous pouvez bénéficier de l'aide à la mobilité, toutes catégories confondues, dans la limite d'un plafond annuel de 5 000 €.

Les frais sont pris en charge :

  • pendant 1 mois maximum suivant la reprise d'emploi ;

  • pour la durée de la formation suivie par le demandeur d'emploi.

Démarches

# En ligne

Vous pouvez formuler une demande d'aide à la mobilité sur votre espace personnel et télécharger les pièces justificatives nécessaires sans vous déplacer en agence.

Si vous ne pouvez pas effectuer cette démarche sur votre espace personnel, adressez-vous directement à votre conseiller Pôle emploi.

Téléservice : Pôle emploi : espace personnel

# Sur place

Vous devez demander l'aide à la mobilité via un formulaire donné par Pôle emploi avant :

  • l'entretien d'embauche ;

  • le 1er jour d'un concours ;

  • ou la prestation intensive.

Vous avez un mois maximum suivant votre reprise d'emploi ou votre entrée en formation pour faire votre demande.

Pôle emploi

http://www.pole-emploi.fr/informations/votre-pole-emploi-@/votre_pole_emploi/

Justificatifs à fournir

L'aide est versée par Pôle emploi après réception des justificatifs suivants :

  • recherche d'emploi : attestation de présence à l'entretien, au concours, à la prestation intensive ;

  • reprise d'emploi : 1er bulletin de salaire ;

  • entrée en formation : attestation de présence en stage.

Bon de transport SNCF

De quoi s'agit-il ?

Un bon de transport SNCF peut vous être accordé lorsque vous vous rendez à un entretien d'embauche ou que vous participez à un concours public situé à plus de 60 kilomètres aller-retour de votre lieu de résidence.

Au titre de la convention conclue entre Pôle emploi et la SNCF, et si vous vous déplacez en France métropolitaine, vous pourrez peut-être bénéficier d'un tarif préférentiel.

Le tarif préférentiel SNCF ne concerne pas les trains dont la gestion est assurée par une filiale (par exemple, IDTGV).

Le bon de transport SNCF ne peut pas être attribué pour un déplacement en Corse. La SNCF n'exploite pas le réseau ferré de Corse.

Dans ce cas, ou en cas d'une mobilité en provenance ou à destination de la Corse, la prise en charge ne peut se faire que via l'attribution de l'aide à la mobilité.

Personne concernée

Vous pouvez percevoir de l'aide à la mobilité si vous êtes :

  • non indemnisé au titre de l'allocation chômage (tout en étant inscrit comme demandeur d'emploi) ;

  • ou en cours d'activité dans le cadre d'un emploi d'avenir ;

  • ou créateur (ou repreneur) d'entreprise, dans le cadre d'une reprise d'emploi, et vous bénéficiez du statut de salarié de l'entreprise ;

  • ou si vous percevez une allocation chômage inférieure ou égale à l'allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE) (soit 28,67 € par jour) ;

  • ou si si vous allez reprendre une activité (par exemple, CDD ou contrat de travail temporaire), vous pourrez peut-être obtenir l'aide à la mobilité pour votre entretien d'embauche.

Attention

Attention :  votre situation est appréciée au jour de votre demande d'aide.

Conditions d'attribution

Pour que Pôle emploi puisse contribuer à vos frais de transport, vous devez réunir les conditions suivantes :

  • l'entretien d'embauche, la participation à un concours public ou à une prestation intensive (par exemple, Stratégie de recherche d'emploi (STR), évaluation par simulation préalable au recrutement, mobilisation vers l'emploi (MOV)), votre reprise d'emploi ou votre entrée en formation (par exemple, l'action de formation conventionnée par Pôle emploi (AFC), l'action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR) et la préparation Opérationnelle à l'Emploi individuelle (POEI), le bilan de compétence est exclu) est situé à plus de 60 km ou à 2 heures de trajet aller-retour de votre résidence principale. La distance s’apprécie sur la base d'un seul aller-retour. Par conséquent, si vous effectuez 2 allers/retours par jour de 42 km chacun, l'aide à la mobilité ne pourra pas vous être attribuée.

  • et la recherche d'emploi ou la reprise d'activité doit concerner un CDI, un CDD d'au moins 3 mois consécutifs (de date à date, par exemple du 14 février au 14 mai) ou un contrat de travail temporaire (CTT) d'au moins 3 mois consécutifs (de date à date). Si vous avez précédemment travaillé, votre CDD ou CTT doit avoir été d'une durée minimale de 3 mois. Si la durée cumulée des CDD ou CTT est supérieure à 3 mois, vous ne pourrez pas obtenir l'aide à la mobilité. Sont également pris en compte les contrats de professionnalisation et les contrats d'apprentissage (si leur durée est supérieure à 3 mois). Vous ne pouvez pas prétendre à l'aide à la mobilité si vous recherchez ou reprenez un emploi dans le cadre d'un volontariat international en entreprise (VIE) ou d'un contrat de service civique.

L'aide à la mobilité est valable uniquement sur le réseau SNCF et en France métropolitaine.

Démarches à effectuer

Vous devez faire votre demande avant tout déplacement auprès de votre conseiller Pôle emploi. Pensez à lui fournir tous justificatifs utiles (par exemple, preuve de la convocation à l'entretien, au concours, à la prestation etc.).

Votre conseiller Pôle emploi apprécie votre demande en fonction de votre situation (géographique, financière etc.).

Dès qu'un trajet en train est possible, l'utilisation du bon de transport sera privilégié par rapport au versement de frais de déplacement kilométrique.

L'attribution d'un bon de transport ne garantit pas la disponibilité d'une place dans le train souhaité. Vous devez réserver et retirer vos billets le plus tôt possible avant le déplacement.

Pôle emploi

http://www.pole-emploi.fr/informations/votre-pole-emploi-@/votre_pole_emploi/

Coût du bon de transport

Les bons de transport à échanger contre un billet de train SNCF sont totalement pris en charge par Pôle emploi, sauf les frais de réservation (par exemple, si vous voyagez en TER ou inter-cités, le coût de la réservation restera à votre charge).

Possibilité d'échange avant départ

La réservation peut être échangée gratuitement avant le départ du train, dans la limite des conditions de validité du billet (3 jours).

Aucun remboursement n'est possible à partir de l'heure du départ du train.

En cas de non-utilisation du bon

Dans l'hypothèse où vous ne réalisez pas votre voyage, les billets délivrés peuvent vous être remboursés après retenue de 10 % du prix forfaitaire. Ce prélèvement ne peut intervenir que dans un délai maximum de 2 mois à compter de la date d'émission des billets aux guichets des gares et dans les boutiques SNCF.

En cas d'annulation du déplacement, vous devrez rapporter le bon de transport non utilisé à votre conseiller Pôle emploi.

Bon de réservation SNCF

De quoi s'agit-il ?

Le bon de réservation SNCF peut vous être accordé lorsque vous vous rendez à un entretien d'embauche ou que vous participez à un concours public situé à plus de 60 kilomètres aller-retour de votre lieu de résidence.

Si vous vous déplacez en France métropolitaine, et au titre de la convention conclue entre Pôle emploi et la SNCF, vous pourrez peut-être bénéficier d'un tarif préférentiel.

Le tarif préférentiel SNCF ne concerne pas les trains dont la gestion est assurée par une filiale (par exemple, IDTGV).

Le bon de réservation SNCF ne peut pas être attribué pou un déplacement en Corse. La SNCF n'exploite pas le réseau ferré de Corse.

Dans ce cas, ou en cas d'une mobilité en provenance ou à destination de la Corse, la prise en charge ne peut se faire que via l'attribution d'une indemnité kilométrique (voir chapitre aide à la mobilité).

Personne concernée

Le bon de réservation est accessible à l'ensemble des demandeurs d'emploi inscrits qu'ils soient indemnisés ou non au titre d'une allocation de chômage. Peu importe le montant de l'allocation chômage perçue (supérieure ou non à l'ARE minimale). La catégorie d'inscription de demandeur d'emploi n'est pas non plus prise en compte.

Conditions d'attribution

Pour que Pôle emploi puisse contribuer à vos frais de transport, vous devez réunir les conditions suivantes :

  • l'entretien d'embauche, la participation à un concours public ou à une prestation intensive (par exemple, Stratégie de recherche d'emploi (STR), évaluation par simulation préalable au recrutement, mobilisation vers l'emploi (MOV)), votre reprise d'emploi ou votre entrée en formation (par exemple, l'action de formation conventionnée par Pôle emploi (AFC), l'action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR) et la préparation Opérationnelle à l'Emploi individuelle (POEI), le bilan de compétence est exclu) est situé à plus de 60 km ou à 2 heures de trajet aller-retour de votre résidence principale. La distance s’apprécie sur la base d'un seul aller-retour. Par conséquent, si vous effectuez 2 allers/retours par jour de 42 km chacun, l'aide à la mobilité ne pourra pas vous être attribuée.

  • et la recherche d'emploi ou la reprise d'activité doit concerner un CDI, un CDD d'au moins 3 mois consécutifs (de date à date, par exemple du 14 février au 14 mai) ou un contrat de travail temporaire (CTT) d'au moins 3 mois consécutifs (de date à date). Si vous avez précédemment travaillé, votre CDD ou CTT doit avoir été d'une durée minimale de 3 mois. Si la durée cumulée des CDD ou CTT est supérieure à 3 mois, vous ne pourrez pas obtenir l'aide à la mobilité. Sont également pris en compte les contrats de professionnalisation et les contrats d'apprentissage (si leur durée est supérieure à 3 mois). Vous ne pouvez pas prétendre à l'aide à la mobilité si vous recherchez ou reprenez un emploi dans le cadre d'un volontariat international en entreprise (VIE) ou d'un contrat de service civique.

L'aide à la mobilité est valable uniquement sur le réseau SNCF et en France métropolitaine.

Démarches à effectuer

Vous devez faire votre demande avant tout déplacement auprès de votre conseiller Pôle emploi.

Pensez à lui fournir tous justificatifs utiles (par exemple, preuve de la convocation à l'entretien, au concours, à la prestation etc.).

Votre conseiller Pôle emploi apprécie votre demande en fonction de votre situation (géographique, financière etc.).

Dès qu'un trajet en train est possible, l'utilisation du bon de réservation sera privilégié par rapport au versement de frais de déplacement kilométrique.

L'attribution d'un bon de réservation ne garantit pas la disponibilité d'une place dans le train souhaité. Vous devez réserver et retirer vos billets le plus tôt possible avant le déplacement.

Pôle emploi

http://www.pole-emploi.fr/informations/votre-pole-emploi-@/votre_pole_emploi/

Coût du bon de réservation

Tout dépend de la distance que vous allez parcourir pour aller à votre entretien ou votre concours public.

Vous paierez intégralement le tarif préférentiel proposé, les frais éventuels de réservation et autres taxes.

Possibilité d'échange avant départ

Oui, la réservation peut être échangée gratuitement avant le départ du train, dans la limite des conditions de validité du billet (3 jours).

Aucun remboursement n'est possible à partir de l'heure du départ du train.

En cas de non-utilisation du bon

Dans l'hypothèse où vous ne réalisez pas votre voyage, les billets délivrés peuvent vous être remboursés après retenue de 10 % du prix forfaitaire. Ce prélèvement ne peut intervenir que dans un délai maximum de 2 mois à compter de la date d'émission des billets aux guichets des gares et dans les boutiques SNCF.

Où s'adresser ?

Pôle emploi

- Pour toute demande d'information concernant les aides à la mobilité

Retour vers le haut de la page

Dans cette rubrique

A noter

Pour faciliter les procédures des français dans leurs déménagement, le gouvernement a ouvert un nouveau portail permettant de mettre à jour ses données auprès de plusieurs organismes de l’administration : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R11193. Un déménagement se prévoit à l’avance, comme le choix du mode de déménagement, l’inscription des enfants dans leur nouvel établissement scolaire, l’inscription sur les listes électorales, etc. Voici une liste des démarches : pour bien préparer son arrivée dans le nouveau domicile. En ce qui concerne les abonnements internet et téléphone, un transfert de ligne peut être demandé à son opérateur si le logement est éligible. Sinon, l’activation de ligne est nécessaire auprès d’un autre. Dans le cas d’un logement neuf, une demande de construction de ligne doit être effectuée à l’avance. Le changement d’adresse du contrat d’énergie doit être signalé à son fournisseur d’énergie ou celui de son choix. En cas de compteur coupé, le déplacement d’un technicien peut être nécessaire. Si l’énergie est toujours en service, la démarche EDF consiste à fournir l’adresse du nouveau domicile ainsi que les relevés compteur.

Téléchargements

CERFA formulaire pour vente au déballage mai 2019 PDF - 66.5 ko
Télécharger

Liens utiles

Le médiateur national de l’énergie : une institution publique pour accompagner les consommateurs
Connaître les démarches à effectuer quand on déménage, comprendre une facture d’électricité, comparer les offres des 40 fournisseurs d’électricité et/ou de gaz naturel nationaux, agir en cas de coupure d’énergie, utiliser le chèque énergie… Le médiateur national de l’énergie publie sur son site Energie-Info.fr une cinquantaine de fiches pratiques régulièrement mises à jour. Cette institution, créée il y a plus de 10 ans par l’Etat lorsque le marché de l’électricité et du gaz naturel s’est libéralisé, a comme mission d’accompagner les consommateurs dans cette ouverture à la concurrence.
Le médiateur national de l’énergie informe gratuitement, par téléphone ou sur internet, les consommateurs sur leurs droits et démarches en matière d’énergie. Il les aide aussi à régler leurs litiges à l’amiable en cas de différends avec une entreprise du secteur. Après avoir été saisi en ligne ou par courrier, les équipes du médiateur, selon les cas, orientent vers le bon interlocuteur ou chercher à trouver une solution équitable qui puisse satisfaire les différentes parties prenantes.
Informations pratiques :

  • www.energie-info.fr pour les fiches pratiques et le comparateur des offres électricité et gaz naturel
  • 0 800 112 212 (appel et service gratuits) pour poser toutes vos questions
  • www.energie-mediateur.fr pour saisir gratuitement le médiateur en ligne